Actualité

Performance Web 2016 : une journée consacrée au SEO

Vendredi 20 mai, les pros du digital se sont donnés rendez-vous au Théâtre de l’Espérance, à Genève, pour une journée de conférences organisée par l’association Performance Web. Cette deuxième édition, née suite au succès l’an dernier de SEO Camp, était à nouveau chaperonnée par Patrick Chareyre, xenoht.net,  et Yannick Bouvard. Les deux spécialistes romands du SEO ont proposé aux 300 participants une journée intense abordant toutes les thématiques ayant trait au référencement.  La nouveauté de la journée a consisté à intégrer de manière complémentaire des présentations portant sur le marketing digital.

Du référencement naturel et payant, à la sécurité des données, au e-mailing commercial à la stratégie digitale
Yannick Bouvard, Une.ch, a ouvert cette journée de colloque en présentant les résultats de l’étude SEO Factors 2016. Peu de changements ont été observés parmi les 63 critères jugés par le panel de 47 experts de ce sondage qualitatif. On retrouve dans le top 5 des éléments impactant le positionnement de son site la balise Title, les liens dofollow, un contenu original, l’autorité du domaine et les ancres de liens. En soit les mêmes éléments qu’en 2015, dans le désordre.

Vincent Lehman, responsable digital marketing chez Procabstudio, est ensuite venu démontrer l’importance d’avoir une stratégie incluant à la fois référencement payant et gratuit. On y apprendra notamment que la législation suisse permet d’acheter le nom d’une marque concurrente dans une campagne AdWords et que la complémentarité du référencement naturel et payant apporte plus de chances de conversion en multipliant les possibilités d’interactions.

Sabine Dufaux, relaxintheair.com, a ensuite pointé l’importance de la bonne gestion des données récoltées dans Analytics, “avec les CMS, la plupart des gens laissent les paramètres par défaut, c’est une aberration”.

Le docteur en algorythmie Sylvain Peyronnet, ix-labs.org, a ensuite fait la démonstration que la machine n’est plus si loin du fonctionnement humain, même si elle ne le dépassera jamais. Appelé Deep Learning, cette pratique ne révolutionnera pas le SEO, mais va permettre de limiter la triche.

Stéphane Koch, consultant, a mis en avant les risques liés à la sécurité des données personnelle et de l’impact que des données non maîtrisées ou volées peuvent avoir sur la vie professionnelle : « Les gens ne se rendent pas compte qu’internet, c’est la vraie vie! »

Kevin Richard a conclu une matinée bien chargée en pointant tous les bénéfices que l’on peut tirer d’une analyse de la concurrence. L’idée, en somme, est de s’inspirer des acteurs majeurs du marché pour ensuite reproduire leurs pratiques, en mieux, pour les dépasser sans sortir des pratiques recommandées par Google.

Nicolas Pittet, Scandola, est venu démontrer que l’e-mail marketing n’est pas le fossile qu’on présente: “Le mailing, bien utiliser, est l’arme fatale du marketing” a-t-il déclaré en conclusion de sa présentation.

Sandrine Bertrand et Julien Jimenez, tous deux consultants SEO, ont ensuite décrypté l’audit SEO d’un site de A à Z. Selon eux, un audit ne sert à rien si, comme de nombreux clients, on n’applique pas les recommandations qui en ressortent. Google était également de la partie.

Zineb Ait Bahajji, program manager Google, a présenté les nouveautés de ce moteur de recherche. Après avoir dépassé en 2015 le desktop en volume de recherches, le mobile sera, sans surprise, au centre des préoccupations des marketeurs digitaux. Notamment, la mise en avant des résultats tirés directement des applications sur les recherches mobiles. La sécurité en ligne et le cryptage des sites web sont aussi des aspects qu’il faudra garder à l’esprit en 2016.

Blaise Reymondin, consultant, a ensuite invité les PME à se réinventer pour acquérir des clients. Pointant des problèmes de stratégie récurrents rencontrés par ces entreprises, il a martelé qu’un retour aux basiques était nécessaire.

Paul Sanches, seoblackout.com, est ensuite venu présenter sans langue de bois les clés pour être en 1ère place des résultats Google. Sa présentation a mis en avant des pratiques pourtant déconseillées par Google mais qui peuvent se révéler très efficaces, comme l’achat de liens.

Enfin, la journée s’est terminée sur une pointe rock’n’roll avec le duo composé de Laurent Bourrelly et Christian Méline, Rockstar et consultant SEO, qui ont plaidé pour les méta-mot en lieu et place des mots-clés afin de mieux “alimenter” les moteur de recherche. ” Google n’est pas intelligent, il est juste Pavlovien !” #Passionnant

Poste écrit par : Christophe Robert-Nicoud, stagiaire Cominmag

IMG_2348 IMG_2342 IMG_2343

Tags
Voir plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer