Actualité

Position de Média Suisses à propos des mesures proposées par la Commission fédérale des médias

Médias Suisses a pris connaissance avec intérêt du rapport de la Commission fédérale des médias (COFEM). L’association des médias privés romands se réjouit du fait que la Commission rejette le principe d’une aide étatique directe à la presse. En revanche, Médias Suisses conteste la recommandation de la COFEM tendant à l’abandon des rabais postaux pour la presse locale et régionale. Pour le reste, les éditeurs partagent le souhait d’amélioration des conditions-cadre des médias privés, tel qu’exprimé par la COFEM.

La Commission fédérale des médias (COFEM) présentait ce matin les conclusions de son rapport pour l’avenir de la place médiatique suisse. Médias Suisses, association des médias privés romands, se réjouit du fait que la COFEM prône le rejet d’aides étatiques à la presse sous forme de subventions. Pour rappel, les trois associations d’éditeurs du pays ont toujours été opposées à un tel système.

Avis de Médias Suisses au sujet des autres mesures proposées par la COFEM :

Abandon de l’aide indirecte à la presse : Médias Suisses ne partage pas l’analyse de la COFEM selon laquelle l’aide indirecte à la presse sous forme de rabais postaux serait un modèle dépassé qu’il conviendrait d’abandonner. Au contraire, cette forme d’aide est aujourd’hui plus nécessaire que jamais pour les titres de la presse régionale et locale, piliers de notre démocratie directe. Tourner le dos cette mesure aujourd’hui, alors que la branche est en pleine mutation vers le numérique, reviendrait à mettre en danger l’existence de nombreux journaux locaux et régionaux.

Création d’une fondation ès médias : la recommandation de la COFEM de créer une fondation pour les médias, indépendante de l’Etat, à l’image de Pro Helvetia, est accueillie avec un certain scepticisme par Médias Suisses. En effet, l’expérience montre que les fondations peuvent être l’objet de mesures de rétorsion qui s’expriment au moment du vote du budget par le Parlement. Que l’on se souvienne du million de francs que le Parlement a décidé d’amputer du budget 2005 de Pro Helvetia, suite à l’exposition Hirschhorn au Centre culturel suisse de Paris. Médias Suisses estime qu’il est sain de maintenir une distance courtoise entre la politique et les médias, élément qui ne serait pas garanti dans le cas d’une fondation ès médias.

Soutien financier de l’Agence Télégraphique Suisse (ATS) : Médias Suisses soutient cette proposition de la COFEM : l’ATS contribue de manière importante à la diversité des médias en Suisse. Fournissant ses services dans les trois langues nationales, elle favorise également la cohésion nationale.

• TVA identique pour les éditions imprimées et digitales : ici aussi, Médias Suisses salue cette proposition pragmatique. La TVA doit être technologiquement neutre et le même taux préférentiel de 2,5% doit s’appliquer quelle que soit la manière dont la publication se présente, qu’elle soit imprimée ou digitale.

Soutien à l’innovation : Médias Suisses salue la recommandation de la COFEM de créer un programme spécial de la Commission pour la technologie et l’innovation (CTI) dédié à des projets de développement et d’innovation tant journalistiques que commerciaux et techniques. Médias Suisses est également prête à s’engager dans ce domaine pour favoriser la collaboration entre les différents acteurs.

Soutien de la formation et de la formation continue : Médias Suisses partage le voeu de la Commission de soutenir la formation de base et la formation continue des journalistes, garantes de la qualité de l’ensemble du paysage médiatique suisse. Un tel soutien ne doit cependant pas tendre vers une uniformisation de la formation des journalistes sur le plan national, mais respecter les spécificités régionales existantes en matière de formation des journalistes. Il convient également de veiller à ce que les organismes de formation des journalistes conservent leur indépendance par rapport à l’Etat.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé