Actualité

Pour l’Association suisse des annonceurs «Creativity is King»

Roger Harlacher , le président de l’ASA, réélu pour la troisième fois, a pu saluer 333 invités, lors de l’AG, juste avant la manifestation mise sur pied à cette occasion. Un nouveau record de participation lors du 65e anniversaire de l’association qui compte 162 membres, aujourd’hui.
Depuis la dernière AG, en 2014, l’ASA a enregistré 15 nouveaux membres: Pernod Ricard Swiss, ÖKK, Sunrise,
Beiersdorf, Sigvaris, Doetsch Grether, Möhl Apfelsäfte, Möbel Egger, Jumbo
Markt, 4B Fenster, Swiss Casinos, Similasan,
BKW Energie, Cornercard et Loterie Romande.

Le thème de cette année était “Creativity is King”, «Aujourd’hui, seules des idées créatives et des concepts médias futés atteignent les groupes cibles. A quel point votre communication est-elle créative et efficace ?”

Premier intervenant, Amir Kassael, chef creative director, DDB Worldwide, a déclaré que numérique n’était pas un media mais une plateforme- aussi bien que Facebook et les autres médias sociaux – et que, depuis longtemps, l’enjeu n’est pas la portée mais la pertinence. L’évolution de la communication numérique se déroule en 3 étapes: 1. d’ordinateur à ordinateur, 2. de l’ordinateur à l’être humain et 3. Jusqu’à la mise en réseau de tous et de tout. Ce qui fait perdre aux entreprises leur avance en matière de connaissances par rapport aux clients informés et vaut à la publicité nerveuse une perte de diffusion de 90%. Créativité, humanité, + technologie = influence est la solution. L’affirmation qu’une entreprise est bonne n’intéresse que si elle fait aussi visiblement du bien.

Tina Beuchler, présidente d’OWM % media director chez Nestlé Allemagne, a démontré que les défis sur marché allemand sont très similaires au suisse. “On veut installer une plateforme pour mesurer l’efficience de la publicité, on se bat pour plus de transparence dans les décomptes des agences et on ne connaît que trop bien les problèmes de la mesure de la performance de la publicité en ligne qui a connu une forte croissance.”

Jochen Lenhard, directeur du groupe Mediaplus Allemagne, a parlé sur les 800’000 marques en Allemagne et comment relativement peu de messages restent réellement enregistrés dans le cerveau si surmené. Il voit une possibilité pour accroître l’attention dans la création de nouvelles publicités en combinant des moyens publicitaires numériques et analogues – et à l’aide de traces que l’usager laisse. «Le bon message au bon endroit, au bon moment et au bon groupe cible.» Il l’a démontré avec des exemples comme les campagnes de ZDF, d’Adidas et de BMW i8 avec les lunettes de Google Glass.

Un débat réunissant les trois intervenants a la conclusion :  «Chaque client a l’agence qu’il mérite.»

 

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag.ch
Daily Newsletter