Actualité

Pour sa nouvelle campagne de marque Nespresso mise le content marketing

Nespresso lance sa nouvelle campagne de marque, dans laquelle sont partagées les histoires personnelles de fermiers qui font partie du programme Nespresso AAA pour une Qualité Durable et qui contribuent à la création de cafés exceptionnels pour laquelle l’entreprise est reconnue. La marque invite tous les amateurs de café à découvrir les histoires positives qui ont été rendues possible grâce à ses choix sans compromis.

La campagne comprend un spot télévisé de 30 secondes et des ressources numériques. Quatre vidéos complémentaires en ligne et une nouvelle plateforme de contenu ont également été créés pour partager les histoires individuelles des fermiers à l’origine des cafés exceptionnels. De plus, Nespresso a ouvert une connexion directe entre les fermiers et les consommateurs grâce à l’utilisation du service de réseau social Kakaxi, une première dans l’industrie du café. Le dispositif Kakaxi utilise la technologie des capteurs pour détecter les conditions météorologiques locales de certaines fermes et les partage directement sur le site web de Nespresso avec des photos, permettant aux consommateurs de voir directement les champs de café en Colombie et d’en apprendre plus sur l’origine de leur café de qualité.

Alfonso Gonzalez, Directeur marketing de Nespresso, explique: «La durabilité a toujours été au centre de nos activités chez Nespresso. Nous voulions utiliser cette nouvelle campagne pour faire découvrir aux amateurs de café ce qui se trouve derrière le café durable qu’ils dégustent au quotidien. Toutes les histoires de cette campagne démontrent que nos choix pour préserver la meilleure qualité de café peuvent avoir des retombées fantastiques sur les personnes qui le cultivent et en prennent soin. Au final, nous pensons que nos choix reflètent qui nous sommes.»

 

Les fermiers ont gagné jusqu’à 5 heures par jour grâce au centre communautaire de traitement du café à Jardín, en Colombie
La nouvelle campagne, filmée sur quatre jours à Jardín, en Colombie, par les réalisateurs italiens Davide Mardegan et Clemente De Muro (CRIC), se concentre sur un choix particulier qu’a fait Nespresso dans le cadre de son programme AAA: créer un centre communautaire de traitement du café avec la coopérative locale à Jardín, où les fermiers peuvent apporter leurs cerises de café pour les transformer en grains de café d’une manière plus homogène et de plus grande qualité grâce à un processus centralisé. Le centre a non seulement contribué à préserver la haute qualité inhérente du café et à améliorer la gestion des eaux, mais il a aussi fait bien plus. Le revenu net des fermiers a augmenté de 17% grâce à la qualité supérieure de leur café. De plus, grâce au processus à présent centralisé et non plus individuel dans chaque ferme, les fermiers peuvent à présent économiser jusqu’à 5 heures par jour lors de la récolte, soit du temps et de l’énergie qu’ils peuvent réinvestir pour leurs familles, communautés et passions personnelles.

Trois fermiers cultivant du café pour Nespresso racontent leurs histoires
Humberto est un caféiculteur AAA passionné bénéficiant du centre communautaire de traitement de café. Il a pu soutenir sa fille dans sa passion des papillons jusqu’à l’université où elle suit actuellement des études en biologie grâce au temps et aux ressources qu’il a pu gagner grâce au traitement centralisé de son café. «Personnellement, je voulais qu’Andrea fasse des études pour être infirmière, mais elle est libre d’étudier ce qu’elle veut. Elle adore la nature et voulait étudier la biologie. Je veux juste qu’elle fasse ce qui la rend heureuse. Je suis si fier d’elle.»
Esteban traitait auparavant son café dans la ferme de son père, mais aujourd’hui il profite du centre communautaire de traitement de café. En tant que jeune père de deux enfants, il a maintenant plus de temps pour être avec ses fils et pour travailler en tant que pompier volontaire dans sa communauté. «Je me suis engagé dans les pompiers volontaires pour aider les gens.» explique Esteban avant de parler de sa famille. «Tout ça, c’est pour mes garçons. Je travaille pour eux, et un jour cela leur appartiendra. Je ne pourrais pas être plus heureux avec le centre communautaire de traitement du café. Tant que Nespresso achète mon café, je continuerai à le leur vendre. »
Luis Angel peut à présent transmettre sa passion pour la pêche à son fils Mathias et passer plus de temps avec lui à l’extérieur. La gestion des eaux usées améliorée grâce au centre de traitement a aussi permis de nettoyer les rivières de la région. «Avant, si nous voulions nous baigner dans la rivière, il fallait garder ses chaussures aux pieds. Cela vous donne une idée du degré de pollution de l’époque. Le centre communautaire de traitement du café a eu un impact des plus positifs sur la communauté. Nous contribuons à la propreté des cours d’eau, et d’une manière plus générale de l’environnement».

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer