Actualité

Pour ses 8 ans, Mondays s’offre un nouveau corporate

Beau parcours entrepreneurial que celui de Vincent Bifrare. Il démarre sa carrière en créant un département digital au sein de l’agence Crausaz. Huit ans plus tard, le voici à la tête de l’agence de communication digitale Mondays installée à Genève, Lausanne, Fribourg et Berne qui réunit 12 collaborateurs.

« L’époque où le stagiaire ou la secrétaire pouvaient gérer seuls les contenus de l’entreprise sur les réseaux sociaux est révolue, constate cet informaticien de formation. Communiquer, acheter de la publicité sur Facebook, YouTube, Instagram, Snapchat ou Tik Tok nécessite des ressources dédiées qui suivent les développements de ces plateformes au quotidien”. Et c’est exactement pour répondre à la demande croissante de Community Management que Mondays a vu le jour. Pour ce qui est des images animées et de la vidéo, Vincent Bifrare a préféré créer un studio spécialisée en vidéo et motion design: NoPaper. Pourquoi ne pas avoir intégré cette compétence au sein de Mondays ? « Pour rester agile, une activité ne doit pas prendre le pas sur l’autre. Avec ces deux entreprises nous pouvons couvrir un spectre plus large de prestations et cela réduit les conflits d’intérêts entre clients et au final limite les risques ».

Et, pandémie oblige, on ne saurait être trop prudent. Mondays a-t-elle souffert du confinement ? « Nous avons très facilement adopté le mode du télétravail, nous avions déjà l’habitude de travailler de manière délocalisée. » Côté clients, les marques ont compris l’utilité de la communication digitale, de nouveaux mandats arrivent. » Mais de quoi ont besoin les marques ? « On nous contacte soit pour élaborer une stratégie, créer du contenu ou produire et diffuser des messages publicitaires. Trois activités qui nécessitent des temps différents. Pour le premier, on conçoit des workshops chez le client afin d’adapter la ligne de communication. Nous planifions ensuite un volume de contenu à diffuser mensuellement et nous pouvons également nous charger du Community Management des pages ou comptes sur les réseaux sociaux. Une activité récurrente différente des publications publicitaires plus ponctuelles et plus marketing puisqu’elles permettent d’élargir les bases de prospects et mieux comprendre les datas clients. »

Quels sont mandants de l’agence ? « Des PME comme des départements marketing de marques romandes et alémaniques. Dans ce domaine, la compréhension du client final est essentielle. On doit parler sa langue, connaître ses codes et suivre ses comportements en ligne. Des informations que souvent les marques méconnaissent. D’où l’importance d’entretenir des échanges réguliers avec les marques. « On crée ainsi un lien et peu à peu on fait partie de l’entreprise. » Une immersion propre au monde des agences web que les agences digitales ont repris afin de répondre aux vraies attentes de l’entreprises. Autre similitude avec le monde des développeurs, ici aussi le type de rémunération est mensuel plutôt qu’au mandat. « Cette régularité est la clé de voûte de la relation. Le client se sent en confiance et nous pouvons travailler sur du long terme. »

L’actualité en ce début de mai 2020 est pour l’agence Mondays le lancement d’une nouvelle identité visuelle. Le bon moment compte tenu du contexte ? « Depuis le lancement de Mondays nous avons le même logo et le même site. Cela fait un an que nous sommes sur ce projet. Et comme nous sommes enfin prêts…! «

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria" Réagissez à ce post en laissant vos commentaires ! Cominmag.ch c'est aussi Cominmag Live et en podcast

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé