Actualité

Pression publicitaire : malgré une forte croissance en octobre 2020, on enregistre – 10% par rapport à 2019

Comme l’année précédente, les statistiques brutes de cette année sur la pression publicitaire atteignent jusqu’à présent leur plus haut niveau en octobre. Avec 533.9 millions de francs suisses bruts, la pression publicitaire a pu augmenter de 7.6% par rapport au mois précédent. Cependant, si l’on compare ces résultats avec ceux de l’année précédente, on constate une baisse significative de 10.6%. Au total, cela correspond à une pression publicitaire annuelle de 4068.3 millions de francs suisses bruts. Avec une baisse de 15.4% (YTD), les conséquences de la crise du coronavirus sont encore clairement visibles. Cette évolution se reflète également dans les groupes de médias. La seule surprise provient du groupe de médias «Out-of-Home», qui a une fois de plus augmenté par rapport à l’année précédente. Tous les autres groupes de médias se situent encore bien en-dessous des chiffres de l’année précédente.

L’affichage relève la tête
«Out-of-Home» a pu à nouveau augmenter sa pression publicitaire en octobre par rapport à l’année précédente et s’est ainsi distingué, une fois de plus, comme le groupe le plus résistant aux conséquences de la crise du coronavirus. Même la radio et l’internet, qui ont certes enregistré une pression publicitaire plus faible en octobre aussi par rapport à l’année précédente, semblent se redresser au moins un peu. La nouvelle fermeture des cinémas dans certains cantons se reflète maintenant aussi dans la pression publicitaire du groupe de médias, qui a enregistré une pression publicitaire inférieure de plus de 50% par rapport à l’année précédente. La télévision et la presse écrite se distinguent encore une fois par des chiffres plus faibles en octobre.

Le commerce de détail est le seul secteur à connaître une croissance à deux chiffres
Seuls 3 des 21 secteurs ont augmenté leur pression publicitaire en octobre, mois où la pression publicitaire a été la plus forte jusqu’à présent.
Après que l’industrie alimentaire a encore pu augmenter sa pression publicitaire en septembre, le commerce de détail a de nouveau affiché la plus forte pression publicitaire en cumul annuel et la plus forte augmentation du mois en cours en octobre. Par rapport à l’année précédente, le secteur a pu augmenter sa pression publicitaire de 25.5% en octobre et il est le seul à avoir enregistré une hausse à deux chiffres ce mois-ci. Le secteur de l’énergie (+9.5%) et celui du tabac (+3.7%) ont également réussi à intensifier légèrement leur pression publicitaire par rapport à l’année précédente, même si le cumul annuel est nettement inférieur aux chiffres de l’année précédente.

Les secteurs qui ont réduit leurs investissements publicitaires
En octobre, les effets de la crise du coronavirus ont continué à avoir un fort impact sur la pression publicitaire dans le secteur de l’événementiel (-53.6%), qui a ainsi réduit de plus de moitié sa pression publicitaire cumulée depuis le début de l’année 2020 par rapport à l’année précédente. Comme on pouvait s’y attendre, aucune reprise ne peut encore être observée dans le secteur des transports (-59.3%), des médias (-45.3%) et loisir, gastronomie, tourisme (-32.9%).

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag
Daily Newsletter