Actualité

publicist : une agence RP zurichoise qui s’intéresse au marché romand

Harry H. Meier, vous avez travaillé en tant que RP dans le secteur du luxe et des services en Suisse romande, maintenant vous ouvrez publicist une agence RP à Zurich. Pourquoi visez-vous la clientèle romande ?
Parce que force est de constater que la question linguistique devient problématique dans notre pays. A Zurich, rares sont les RP qui savent encore s’exprimer en français. Résultat, par manque de relais, on finit par ignorer un quart du marché.

Les agences RP romandes ont soit intégré une personne parlant l’allemand, soit ont conclu un accord avec une agence alémanique. On finit toujours par se parler…
C’est vrai pour les grandes agences. Pour les petites structures, ce qui représente une grande partie des agences RP, ce type de relais est rare. Or le développement des outils digitaux implique aujourd’hui que l’on converse sur les plateformes sociales. Ce qui implique une connaissance de la langue qui va bien au-delà du seul allemand officiel que l’on emploierait pour un communiqué de presse ou un article. Le métier des RP évolue et si l’on veut viser le marché suisse, on doit tenir compte de la Suisse romande.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé