Actualité

Publicité Suisse a lancé avec succès sa nouvelle formule d’Allmédia

Publicité Suisse a réinventé son rendez-vous annuel Allmédia. Cette année se sont quelque 300 professionnels (annonceurs, médias, régies publicitaires) qui se sont retrouvés au Swiss Tech Convention Center pour suivre une nouvelle formule comprenant une keynote et trois tables-rondes autour du thème “Quel ROI pour les médias ?

Keynote de Paul Papadimitriou
Fondateur de l’agence Intelligencr, basé à Londres, Paul Papadimitriou est un spécialiste des stratégies d’innovation. Sa présentation, qui autant époustouflé dans sa forme que par son contenu, a permis de tracer le développement du digital au-delà de la seule question technique. La clé est le consommateur. Le comprendre et anticiper les besoins est désormais le défi de toutes les marques comme des médias. Pour ce faire, il faut comprendre l’écosystème et s’adapter à lui. C’est là que réside le vrai défi de tout spécialiste de la communication.

Table-ronde presse
Moments de vérité entre Serge Reymond, directeur de Tamedia Publications romande, et Daniel Pillard, directeur de Ringier Romandie, dans l’exposé des stratégies de ces deux groupes d’édition. Si les deux tendent vers une digitalisation de leurs offres., la manière d’y arriver diffère. Chez Tamedia, on préfère une verticalisation des ressources qui permet une plus grande industrialisation des forces et moyens, alors que chez Ringier Romandie on se fédère autour d’une newsroom commune à trois titres (Le Temps, L’Hebdo, Edelweiss).  La question du paywall reste commune : le contenu doit être rémunéré.

Table-ronde écrans
Télévision, affichage et mobile : on ne saurait mieux résumer la multiplication des formats. Thierry Zweifel, responsable ressources et développement RTS a commenté l’évolution de la consommation multi-écrans qui pousse les diffuseurs à repenser les contenus en fonctions de supports : télévision enrichie (HHBTV) pour le téléviseur, capsules thématiques ou programmes courts pour le mobile et la tablette.
L’affichage connaît également un extraordinaire développement digital notamment dans les espaces privés. Le domaine public commençant tout lentement à s’ouvrir, c’est ce qu’ aexpliqué Daniel Meister, Directeur Suisse romande de Clear Channel. Les outils de réservation s’affinent pour introduire de la géolocalisation et d la projection liée au traffic. Pour Neo Advertising, représenté par son co-fondateur, Christian Vaglio-Giors la rentabilité exige pour sa société une présence aussi dans l’affichage traditionnel. Pour cette régie de DOOH, 2015 sera par conséquent l’année du “papier”.
4e écran par excellence (celui qui les englobe tous) le mobile devient de plus en plus intelligent. Mark Forster CEO d’Adello, a expliqué comment ce suppport sera un des éléments clé du marketing prédictif. La capacité d’analyse des algorithmes permet déjà de reconnaître l’utilisateur, un atout pour gérer la pertinence des messages et réduire toute forme d’intrusion.

Table-ronde web
Quelle est aujourd’hui la mission de PubliGroupe ? Renato Martignoni, Head of Digital & Marketing Services, a bien expliqué que PubliGroupe s’est converti en un fournisseur de technologies digitales. Après avoir investit les plateformes d’affiliation, avec Zanox, voici qu’il se positionne sur les plateformes RTB.
La programmation automatique d’une partie de l’inventaire publicitaire est-elle une menace pour les agences médias spécialisées dans le digital  ?Stefan Renninger de Virtual Network ne le pense pas puisque les espaces premium (home) et le reste de l’inventaire sont vendus avec des logiques différentes. Le qualitatif nécessite de la stratégie et reste géré par l’éditeur, ce qui ne se vend pas passe en RTB. Et de plaider pour la publicité native, mieux acceptée, car elle apporte du contenu.
On le constate, quelques soient les médias, le digital est désormais partout. Mais le marché est-il suffisamment formé ? Andreas Gedenk, formateur chez Somexcoud, a rappelé la nécessité de la formation continue pour suivre l’évolution technologique en matière de développement, comprendre les stratégies digitales, le SEO et le SEA. 

Clôturant ce tour de table, Gérald Le Meur, responsable de Zénith Optimedia a fait la synthèse de tous ces débats.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag
Daily Newsletter