Actualité

Que faire en cas d’appels téléphoniques publicitaires intempestifs malgré une inscription assortie d’un astérisque ?

On a l’impression de ne rien pouvoir faire pour empêcher les appels téléphoniques publicitaires intempestifs. C’est du moins le sentiment que l’on a dès lors que le téléphone n’arrête pas de sonner alors qu’on a fait une demande d’astérisque auprès de local.ch et que l’on se retrouve avec un vendeur envahissant au bout du fil, voulant à tout prix nous vendre quelque chose. Il est même possible de voir débarquer chez soi un samedi matin des vendeurs à l’assurance insolente. Une situation très agaçante.
Dans beaucoup de cas, ces appels enfreignent la “Loi fédérale contre la concurrence déloyale (LCD)”. Car en Suisse, depuis le 1er avril 2012, les appels téléphoniques publicitaires ne sont plus autorisés que dans deux cas: Premièrement, lorsque le numéro de téléphone à appeler est enregistré dans l’annuaire téléphonique sans être assorti d’un astérisque et qu’il ne figure pas non plus sur une liste rouge. Deuxièmement, lorsque la personne à appeler entretient déjà des relations commerciales avec le prestataire. Dans ce cas-là, la personne a le droit d’être appelée, même si son numéro de téléphone est assorti d’un astérisque. Dans tous les autres cas, les appels téléphoniques publicitaires sont interdits. Toute personne enfreignant cette interdiction encourt une peine privative de liberté jusqu’à trois ans ou une peine pécuniaire (Art. 23 §. 1 LCD).
Ici le lien du formulaire de demande permettant d’assortir une inscription d’un astérisque. Une démarque entièrement gratuite.

Échec en trois coups
Toute personne qui, malgré une inscription assortie d’un astérisque, reçoit des appels téléphoniques publicitaires de la part d’entreprises avec lesquelles aucune relation commerciale n’existe, peut stopper net la conversion en trois courtes phrases: “Mon numéro est assorti d’un astérisque. En m’appelant, vous enfreignez par conséquent la loi. J’exige que vous supprimiez mes données de votre fichier.”
Ceux qui souhaitent y consacrer un peu plus de temps ne doivent pas hésiter à se renseigner pour obtenir les noms de l’interlocuteur et de l’entreprise. Outre le numéro de téléphone s’affichant sur l’écran, on peut ainsi collecter facilement d’autres informations sur la personne qui appelle. Ceci est important dans le cadre d’une poursuite pénale. La personne non-autorisée à vous appeler doit alors être signalée au Secrétariat d’État à l’économie (SECO). En tapant dans un moteur de recherche sur Internet “Déposer une réclamation au SECO”, on trouve le formulaire en ligne “Déposer une réclamation contre des appels téléphoniques indésirables (non-respect de l’astérisque)” qui se remplit très rapidement. Le SECO regroupe les réclamations et dépose plainte le cas échéant contre les entreprises indélicates.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé