Actualité

Quel impact aura le Coronavirus sur les réservations publicitaires ?

Les événements sont de grands pourvoyeurs de messages publicitaires. Qu’ils soient récurrents ou uniques, ils ne peuvent se passer d’un important volume d’achat d’espace. Les affiches du Salon de l’automobile de Genève sont visibles dans tout le pays. L’annonce du Conseil fédéral d’interdire les manifestations réunissant plus de 100o personnes a eu également pour impact de geler des campagnes en cours ou à venir. Affichage, radio, tv et web, tous les médias sont concernés.

Qui paiera la facture ?
Pour le spécialiste média Gérald Le Meur, Branch Office Director chez OOH Media, tout dépendra des négociations entre les annonceurs et les régies. “Arrêter une campagne n’est pas un problème pour les médias en ligne ou électroniques. Il suffit de la déprogrammer et c’est tout. Pour l’affichage ou le print, ce qui est déjà sur les murs ou imprimé va le rester. Seuls les nouvelles diffusions seront annulées.”

Reste la question épineuse de la facturation. “En cas d’annulation, la régie ouvre une ligne de crédit pour ce qui n’a pas été diffusé. Dans ce cas, on reporte l’espace non diffusé pour une autre occasion. Si l’événement est unique et que l’on a déjà payé, on négocie régie par régie pour retrouver une partie de ce qui n’a pas été réellement utilisé.” Tout n’est donc pas perdu !

Rien ne se perd
Mieux, les experts en communication s’accordent à penser qu’après une annulation, l’organisateur va devoir entamer une nouvelle phase : celle de la communication de crise. Comme l’explique Michel Colin, spécialiste radio, “la seule manière de limiter la chute du chiffre d’affaires est de rester en contact avec son public.” Occuper l’espace est primordial même pendant un événement annulé. La période d’exposition étant connue du public, on se doit de continuer à occuper le terrain, soit pour annoncer la prochaine édition, soit pour mettre en avant les exposants qui s’étaient engagés à participer à votre événement et qui doivent vous rester fidèles.

C’est bien connu, la nature a horreur du vide….

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer