Actualité

Ecole de journalisme Ringier : la session 2011-12 a débuté

Aujourd’hui débutent pour dix-huit jeunes journalistes les nouveaux cours de l’école de journalistes Ringier. Ils ont surmonté avec succès les dures épreuves d’admission et seront maintenant formés comme journalistes sous la houlette du journaliste de la maison, Hannes Britschgi.

Plus de 250 candidates et candidats s’étaient présentés au printemps pour suivre la fameuse formation de journaliste de l’entreprise de médias Ringier. Finalement, dix-huit d’entre eux ont passé avec succès tous les tests de connaissances, d’expression verbale et d’écriture. Ils ont donc commencé hier, lundi, leur formation d’une année.

Les douze femmes et les six hommes seront formés comme journalistes pleinement conscients de leurs responsabilités selon une méthode originale combinant la théorie et la pratique. L’enseignement sera assuré par des formateurs de haut niveau issus des médias nationaux et étrangers. Ringier assure l’entier des coûts de cette formation, verse un salaire aux participants durant l’année où elle durera et fera tout son possible pour leur proposer un poste fixe à son issue.

Le journaliste de Ringier Hannes Britschgi, 56 ans, a pris la direction de l’école de journalistes en janvier de cette année. Il est responsable du programme d’enseignement qui a été entièrement revu et se concentre maintenant sur la pratique. A côté des matières traditionnelles, l’accent est maintenant mis sur les aspects numériques de la profession qui imprègnent fortement l’ensemble de l’enseignement.

L’école de journalistes Ringier a été fondée en 1974. Depuis lors, plus de trois cents journalistes y ont été formés avec succès. La liste de ses diplômées et diplômés se lit un peu comme le who’s who de la presse suisse alémanique. C’est la Fondation Hans Ringier, à Zofingue, qui assure la gestion de l’école.

Tags
Voir plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer