Actualité

Ringier : En 2018, 46% des recettes en 2018 étaient numériques

Le groupe Ringier a accru son bénéfice opérationnel en 2018, et ce pour la quatrième fois consécutive. Avec un EBITDA (bénéfices avant intérêt, impôts et amortissements) de CHF 113,0 mio., Ringier a atteint une marge EBITDA de 11,3% pour un chiffre d’affaires de CHF 1004,2 mio. En dépit d’un contexte de marché toujours extrêmement difficile dans les activités de publishing traditionnelles, le bénéfice opérationnel a encore augmenté en 2018. Les deux grands secteurs du groupe Ringier, soit les places de marché numériques et le journalisme, ont évolué de manière différente, selon les tendances internationales.

La transformation numérique du groupe Ringier s’est poursuivie de manière systématique en 2018. 46% des recettes réalisées proviennent désormais des modèles commerciaux numériques. Avec une part de l’EBITDA numérique de 71% (+5 points de pourcentage par rapport à l’exercice précédent), Ringier se retrouve en position de leader européen parmi les entreprises de médias. Cette croissance ne doit pas être attribuée uniquement au secteur des places de marché numériques, mais également à la hausse de la monétisation des produits numériques dans le domaine du publishing, c’est-à-dire celui du journalisme.

Places de marché numériques
Début 2018, Scout24 Suisse SA et ses plateformes AutoScout24, ImmoScout24 et anibis.ch ont reçu une nouvelle direction. Le groupe Scout24 a établi les principes de son développement stratégique dans le courant de l’année. Indépendamment de cela, le groupe Scout24 s’est renouvelé grâce à d’excellents résultats opérationnels et a pu à nouveau afficher une croissance de haut niveau.
C’est également le cas de JobCloud SA, qui a notamment progressé grâce à ses offres principales jobs.ch et jobup.ch, et a obtenu d’excellents résultats dans tous les domaines.
En 2018, le leader de la billetterie suisse Ticketcorner a non seulement pu consolider sa position déjà solide sur le marché mais également faire progresser sa transformation numérique. Ticketcorner représente actuellement près de 85% de l’ensemble des ventes de billets en ligne.
Les plateformes d’e-commerce de Ringier DeinDeal / My-Store et ideecadeau.ch ont investi massivement dans la qualité de leurs produits en 2018. L’année a été réjouissante pour DeinDeal / My- Store, qui ont pu considérablement améliorer leurs résultats par rapport à l’exercice précédent.
2018 a été l’occasion d’une progression grâce à la participation à la start-up BOTLabs, avec laquelle le groupe Ringier a réalisé son premier investissement dans la technologie blockchain.

Publishing / Journalisme
2018 a été une nouvelle année difficile pour le domaine du publishing, qui regroupe toutes les activités journalistiques (en ligne comme hors ligne) du groupe Ringier, impression comprise. La réduction structurelle des recettes des annonces des journaux et magazines papier se poursuit. Ce recul continu et substantiel, à l’image du marché suisse, a eu pour effet en 2018, premièrement, de démontrer qu’il fallait arrêter l’édition papier de Blick am Abend. Deuxièmement, l’insolvabilité de Publicitas, l’annonceur traditionnel, a entraîné un important amortissement pour Ringier comme pour la plupart des autres éditeurs suisses. Troisièmement, le recul structurel du secteur traditionnel de l’imprimé a provoqué la douloureuse fermeture de l’imprimerie de journaux de Ringier à Adligenswil (LU).
Le marché publicitaire numérique a de nouveau montré en 2018 qu’une grande partie des ordres publicitaires allaient directement aux plateformes technologiques mondiales Google et Facebook, mais également de plus en plus à Amazon.
Pour notre joint-venture Ringier Axel Springer Suisse SA (RASCH), cela a impliqué de renforcer le Beobachter, sa plateforme de conseil numérique Guider auprès des secteurs du B2C et B2B. Ainsi, les clients de la Mobilière profitent maintenant de conseils juridiques numériques.
Toujours pour RASCH, le nombre d’abonnements numériques pour Le Temps a augmenté de plus de 80% entre début 2017 et fin 2018: la preuve que les utilisateurs sont prêts à payer également pour du journalisme pertinent en ligne.
Lancée au deuxième semestre 2017, la jeune marque de média social suisse izzy a fait de gros progrès en 2018, aussi bien sur le plan journalistique qu’économique. izzy montre qu’un storytelling innovant peut trouver rapidement un large public.

Technology & Data
La technologie et les données sont les moteurs centraux du développement, aussi bien pour le journalisme numérique que pour les places de marché en ligne.
Ringier se concentre sur l’utilisation des meilleures technologies et développe simultanément pour le groupe des solutions technologiques différenciées en interne.
«Sherlock», produit développé chez Ringier, a permis de développer une technologie de suivi, de profilage et de recommandation qui est appliquée à l’ensemble du groupe. Avec l’aide de l’IA (intelligence artificielle), «Sherlock» permet de proposer des offres personnalisées aux visiteurs des sites Ringier. En 2018, la qualité exceptionnelle de la technologie «Sherlock» a été appréciée à sa juste valeur par diverses distinctions internationales: à New York, par exemple, le World Newsmedia Network a attribué au projet «Using advanced Artificial Intelligence to generate reader revenue and boost user engagement» le prix «Best of Show» pour la technologie de pointe utilisée qui se base sur l’intelligence artificielle.

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag.ch