Actualité

Ringier s’intéresse également à local.ch

Les dirigeants des quatre principales maisons d’édition suisse Ringier, Tamedia,NZZ et AZ Medien ont été réuni sur une table-ronde lors du Forum des médias suisses qui se tient actuellement à Lucerne.

A propos de Google
Evoquant les futures stratégies de son groupe, Marc Walder, CEO de Ringier Suisse, n’a pas manqué d’égratigner la position dominante de Google. Constat plus nuancé de la part de Christoph Tonini, CEO de Tamedia ,qui a rappelé que seulement 5% du trafic du site tagesanzeiger.ch provient de ce moteur de recherche. Même observation d’Axel Wüstmann d’AZ Medien qui estime que Twitter et Facebook sont de plus importants générateurs de trafic pour son site Watson.ch “Sans les réseaux sociaux, l’audience de watson.ch serait inférieure de 30%”. Un point vue qui a laissé songeur le CEO de la NZZ qui estime que la très courte durée de vie de watson.ch ne permet pas de tirer de telles conclusions. Et ce dernier de se réjouir de l’expansion de son titre en Autriche. Un pays où il y a de nouveaux lecteurs à conquérir pour la NZZ.

Ringier et le numérique
Marc Walder a confirmé l’intention de poursuivre dans la voie d’un développement numérique. Principale de cet intérêt :  la forte rentabilité. ” Jobs.ch a une marge d’ EBITDA de plus de 50%. Soit 390 millions de francs engrangés par Tamedia et Ringier co-propriétaires de cette plateforme.”

local.ch
Christoph Tonini a réaffirmé l’intérêt de Tamedia pour local.ch dePubliGroupe . ” Des synergies entre search.ch et local.ch sont possibles. De quoi devenir une vraie alternative à Google. ” Marc Walder a qualifié l’offre public d’achat de Tamedia de”clever” , et a avoué que Ringier planchait également sur une offre. Sur ce, il a annoncé q’une proposition allait être faite ces prochains jours par son groupe. On s’achemine par conséquent à une bataille d’offres entre Tamedia, Ringier et Swisscom. Ce qui n’a pas eu l’air d’effrayer ces deux CEO qui ont laissé entendre qu’ils pourraient envisager de collaborer avec local.ch comme avec jobs.ch.

Les jeux sont par conséquent très ouverts.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer