Actualité

Les agences de relations publiques suisses n’ont pas été épargnées par la crise

Les agences de relations publiques suisses leaders regroupées sous l’égide de la BPRA ont réalisé des revenus (sous forme d’honoraires) de CHF 67,8 millions au cours de l’exercice 2011. Après un recul de 0,9 % en 2010 et une chute marquée de 9 % en 2009, cela correspond à un recul du CA de 3,3 %, pour des effectifs réduits de 5 %. Dû à des facteurs exceptionnels affectant certaines agences, la croissance totale du marché est descendue en territoire négatif. De nombreuses agences ont toutefois clôturé l’exercice en territoire positif. Les agences de la BPRA ont enregistré une augmentation du CA par agence malgré la situation toujours très difficile, ce qui est un résultat très positif.

Sur l’ensemble des catégories de prestataires, des PME jusqu’aux deux grosses agences comptabilisant plus de CHF 10 millions de revenus nets, on trouve des gagnants et des perdants. Le marché est légèrement plus favorable aux grosses agences et aux agences de petite à moyenne envergure ayant un positionnement clair et une spécialisation niche. Le marché est en outre dominé par Farner Consulting (+ 4 %), suivie de Burson-Marsteller (- 2,8 %). YJOO (+ 17,5 %) vient quant à elle rafler pour la première fois la troisième place du classement. Cabinet Privé de Conseils (implanté en Suisse romande) et Prime Communications, nouveaux membres de la BPRA, viennent par ailleurs bousculer le classement des dix premières agences.

La majorité des agences opérant dans le secteur des ONG / fondations / associations /fédérations / unions et le secteur de la finance, suivis des secteurs de l’immobilier, du bâtiment et de la santé, ont identifié des opportunités de croissance pour l’exercice en cours. La communication d’entreprise, les affaires publiques, la communication en ligne et la communication marketing sont les types de prestations les plus demandées. Sans oublier le conseil stratégique, la gestion de problèmes et la gestion de crises. Les évaluations du marché pour l’année 2012 sont empreintes d’un optimisme timide.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag.ch
Daily Newsletter