Actualité

RTS: Le Conseil des programmes salue la couverture de l’affaire Maudet

Le Conseil du public (CP) de la RTSR lors de sa dernière réunion a procédé à l’analyse de la démarche multimédia RTS Info Verso et de la couverture par la RTS des affaires récentes impliquant des politiciens en Suisse romande.

Info Verso
Les différents vecteurs de la RTS jouent aujourd’hui un rôle de plus en plus déterminant pour toucher des publics de toutes générations et pour valoriser une info de qualité. C’est la mission que s’est assignée Info Verso sur un groupe Facebook, sur une page rts.ch ouverte aux commentaires, par des vidéos explicatives, par un podcast audio sur l’évolution du journalisme, et aussi dans une chronique radio.

Le Conseil du public estime que l’objectif est en passe d’être atteint, le mandat rempli et l’interface avec le public effective. Il mesure l’importance de l’effort de communication effectué, soutient la démarche et invite la RTS à la poursuivre dans l’esprit qui est le sien : défense et illustration du métier de journaliste et du fonctionnement d’un média audiovisuel public, en évitant le double écueil de l’auto-justification et d’une forme de prosélytisme.

L’interaction avec le public est réalisée à un niveau jusque-là jamais égalé. Elle permet aux journalistes de répondre à des questions précises sur les méthodes de vérification, sur l’utilisation des termes et sur la recherche d’objectivité dans un univers médiatique toujours plus encombré. Le CP encourage donc la RTS à poursuivre cette voie.

Affaire Maudet
Bien que désignée au pluriel, cette analyse s’est finalement concentrée sur la principale d’entre elles, à savoir l’affaire Maudet. Au travers de plusieurs émissions (Temps Présent, Infrarouge, Mise au Point et Forum), le Conseil du public a analysé l’approche journalistique, le travail d’enquête auprès des autres acteurs de l’affaire, la gravité des actes en regard du cadre juridique et la montée des passions au sein des PLR genevois et national.

En reconnaissant que la tâche est loin d’être aisée, le CP a salué la distance prise face à l’événement, le sérieux du travail effectué et le soin donné à intéresser l’ensemble de la Suisse romande. Un bémol a été signalé lors des émissions Infrarouge consacrées à l’affaire, relevant que le ton cabotin de l’animateur ne correspondait parfois pas à la gravité du contexte. Le CP a également regretté que l’origine de l’affaire n’ait pas été suffisamment approfondie.

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria" Réagissez à ce post en laissant vos commentaires ! Cominmag.ch c'est aussi Cominmag Live et en podcast

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag.ch
Daily Newsletter