Actualité

L’agence Saatchi & Saatchi Genève va-t-elle perdre le mandat Novartis ?

L’annonce de la fermeture du site de Nyon de Novartis pourrait faire une autre victime :  l’agence Saatchi & Saatchi Genève. Le mandat Novartis, gagné par le réseau Saatchi & Saatchi, avait été attribué à la structure genevoise en raison de la proximité avec la direction de l’unité de Nyon. Que va-t-il se passer maintenant ? Quelle incidence ce démantèlement et cette délocalisation auront-elles sur l’agence genevoise pour qui ce mandat pèse environ 70% de son chiffre d’affaires ?

L’histoire serait-elle en train de se répéter ? Rappelons-nous, une pareille mésaventure est déjà survenue à ce réseau en Suisse romande.  En 2004, après la perte du budget DuPont, le réseau avait fermé l’agence alors basée à Nyon. Ce n’est qu’avec le rachat de l’agence Simko que la marque Saatchi & Saatchi est réapparue en Suisse.

La période de Pedro Simko restera comme celle de la réussite avec un développement vertigineux de ce network en Suisse. Avec son départ de la direction des affaires et l’arrivée de Kaspar Loeb et de l’ouverture d’une antenne à Zurich, les ennuis n’ont fait que commencer. Aujourd’hui, les deux antennes suisses sont désormais sous le contrôle de Saatchi & Saatchi Allemagne (lire interview de Michael Samak) et sous la direction en Suisse de Catherine Gale, managing director. Depuis, on ne compte plus les licenciements. Et contrairement à toutes les promesses faites pour développer le digital, tout le département web a été mis à la porte.

A ces nouvelles inquiétantes, on peut désormais rajouter le cas Novartis. Que va-t-il se passer ? Genève fermera-t-elle ? Zurich, qui vient de lancer la campagne corporate de Swisscom, restera-telle la seule entité de ce réseau en Suisse ?

Je suis sûre que nous ne tarderons pas à avoir des nouvelles…..

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag
Daily Newsletter