Actualité

Sondage Cominmag : 2011 devrait être meilleur que 2010 et toujours plus numérique

Dessin1-bis

Rendez-vous de fin d’année désormais traditionnel, le magazine B2B Cominmag a sondé les agences romandes (publicité, média, digitales, sociétés de production) afin de faire le point sur l’année en cours et essayer de définir les trends pour l’année suivante.

Voici les principaux résultats :

  • 2010 a été une année positive : 48% des agences décrivent cette année comme « rentable» et 44% de « stable »
  • 81 % des agences déclarent avoir gagné des clients en 2010, seuls 4% en ont perdu
  • Les obstacles de 2010 : la frilosité des annonceurs (47%), la pression sur les prix (44%), le basculement numérique (5%)
  • Quid 2011 ? 68% pensent que l’année leur sera « favorable », 20% « stable », le reste (12%) n’en savent rien
  • En 2011, les annonceurs devraient communiquer « plus » (36,8%) et « autant » (60,5%)  qu’en 2010
  • 57% des agences prévoient d’engager dans les 6 prochains mois, 2% vont licencier
  • Quelles sont les savoir-faire qui  manquent le plus à l’interne ?
    – développeur
    – webmarketing Manager
    – webdesigner
    – spécialiste de réseaux sociaux
  • Que ferez-vous l’an prochain ? (réponses « plus »)
    – réseaux sociaux (+85%)
    – applications mobile (iPhone, Androïd) (+79%)
    – applications iPad (+ 73%)
    – publicité sur mobile (+ 66%)
    – adwords – pub sur moteurs de recherche (+ 59%)
    – affichage électronique (+42%)
    – spot TV (+28%)
    – affichage (+ 12%)
    – annonces magazines (+13%)
    – spot radio (+6 %)

à noter qu’aucune agence ne prévoit faire plus d’annonces pour la presse quotidienne !

  • Quels seront les outils de communication les plus utilisés en 2011 ?
    – communication 2.0 (réseaux sociaux) (+84%)
    – publicité online (+59%)
    – opération de buzz, guérilla marketing (+55%)
    – relations publiques (+45%)
    – événementiel (+26%)
    – marketing direct (+20%)
    – sponsoring (+ 17%)
    – publicité classique (+ 6%)
  • Comment vous adaptez-vous afin de répondre aux attentes 2.0 des annonceurs ?
    – en engageant des pers qui connaissent ces nouveaux médias : 57%
    – en nous formant : 57%
    – en collaborant avec des agences web : 43%
    – en intégrant des développeurs à l’interne : 43%
    – en assistant à des conférences web :  35%

En résumé :
2010 aura été moins catastrophique que prévu. L’embellie du deuxième semestre aura rassuré les annonceurs qui ont plus communiqué. Une bonne nouvelle pour les agences qui ont ainsi pu et conserver des emplois.

2011 devrait être une année un peu plus facile, mais personne ne se fait d’illusions. Il va falloir continuer à travailler plus pour gagner autant, voire moins. Une raison à cela, l’engouement pour le numérique et particulièrement pour les réseaux sociaux de la part des annonceurs. En effet, que l’on soit une agence web ou de publicité classique, les opérations sur les réseaux sociaux rapportent peu mais exigent une grande maîtrise des outils du web (plates-formes sociales, outils de mesure, suivi de la conversation, etc…) ainsi qu’un savoir-faire que toutes les agences de publicité classiques ne maîtrisent pas encore. Les agences web ont une longueur d’avance mais sont confrontées à la  question de la rentabilité de ces opérations. 2011 sera bien l’année participative mais pas forcément très rentable.

Côté médias, l’attrait pour les médias numériques se poursuit. Les annonceurs vont consacrer une bonne partie de leurs budgets communication à faire des applications mobiles (iPhone, Androïd) et iPad.

» Voir aussi les résultats sur l’appréciation du site cominmag.ch

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag.ch
Daily Newsletter