Stratégie

Spread the Love

Nous sommes début décembre. Les décorations de Noël sont déjà installées dans les rues depuis un mois. Comme bon nombre de consommateurs, vous avez déjà pensé aux cadeaux pour les enfants et la famille. Vous avez démarré les achats fin octobre et avez fait une razzia le jour de Black Friday. Vous êtes paré. Mais avez-vous envoyé les vœux de Noël de votre entreprise? Si ce n’est pas le cas, il est temps de mettre la dinde en mode panique.

Mode panique de la dinde
Pourquoi vous parler de cela? Si, courant décembre, vous réfléchissez encore à la Big Idea pour transmettre vos vœux, que vous êtes sur le point d’imprimer ou que vous préparez une application, cela signifie très clairement que vous considérez la fin de l’année comme une corvée du calendrier, coincée entre les demandes de dernière minute de vos clients et les « pitches » à préparer pour la nouvelle année.
C’est une erreur tactique de relation à la clientèle qui peut stratégiquement coûter cher sur le long terme.

Rituel et offrande
Les vœux de Noël ou de Bonne et Joyeuse Année, appelez-les comme vous voudrez, sont un rituel social qui crée, maintient et consolide les liens. Dans le domaine professionnel et commercial, c’est une période charnière d’échange qui – sans nécessairement satisfaire un besoin ou un désir – doit renforcer les alliances en valorisant mutuellement clients et partenaires. Dans beaucoup d’entreprises, les vœux de Noël et autres cadeaux gourmands reçus de partenaires sont très souvent exposés tels des trophées… ou consommés sans délai. Cela signifie qu’au-delà du rituel, qui peut nous sembler un geste transpirant de bonnes intentions, les messages et offrandes sont accueillis avec un plaisir qui imprime un souvenir plus ou moins durable. En revanche, leur absence soulève souvent des interrogations. S’agit-il d’un manque de courtoisie, de savoir-vivre, de radinerie, voire un signe de dédain, pire d’hostilité… ? A vous de choisir.

Less is more
Certaines entreprises délivrent des cadeaux à la hauteur des budgets engagés par leurs clients, alors que d’autres traitent tous leurs clients sur un pied d’égalité. Mais que faire du bling bling ? Ce qui compte, c’est le geste ! Lorsque le rituel des vœux de fin d’année s’avère une civilité nécessaire, briller par son absence ne semble pas de bon augure pour les affaires à venir. En définitive, si vos clients ou vos partenaires font partie de votre aventure et de votre succès commercial, il est grand temps de leur montrer qu’ils comptent pour vous. Spread the love.
Ah, à propos, en cette saison de Fêtes, permettez-moi de vous présenter mes meilleurs vœux pour la nouvelle année.

P.S. Note pour Bertrand Dufresne: cette fois, un titre clair et explicite.

Sabine Dufaux

www.relaxintheair.com
www.sabinedufaux.com

 

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag
Daily Newsletter