Actualité

SRG SSR : retour à l'équilibre financier

L’entreprise Schweizer Radio und Fernsehen (SRF), née de la convergence, sera sur orbite. Le Conseil d’administration (CA) de SRG SSR idée suisse a nommé aujourd’hui cinq chef(fe)s de programme, sur proposition du Comité régional de SRG Deutschschweiz (SRG.D), et arrêté un nouveau train de mesures d’économie chiffré à 20 millions de francs. Le fait que le Conseil fédéral ait reconnu l’essentiel des besoins financiers de SRG SSR et confirmé le mandat de service public permet de maintenir l’offre sans tailler dans les programmes sous concession. Entre 2011 et 2014, SRG SSR devrait rééquilibrer ses comptes.

Sur proposition du Comité régional de SRG.D, le CA SRG SSR a nommé cinq chef(fe)s de département SRF : Hansruedi Schoch, département Programmes ; Nathalie Wappler, département Culture ; Urs Leutert, département Sport ; Diego Yanez, rédacteur en chef TV et Lis Borner, rédactrice en chef radio. Ils prendront leur fonction au sein de la nouvelle entreprise SRF le 1er janvier 2011. La procédure de nomination a été supervisée par le futur directeur SRF, Rudolf Matter.

Nouvelles mesures d’économie sans coupes dans le programme

Par sa décision de juin 2010, le Conseil fédéral a reconnu en grande partie les besoins financiers supplémentaires de SRG SSR pour les exercices 2011 à 2014, sans faire dé-pendre leur financement d’une  augmentation de la redevance. Des recettes annuelles supplémentaires viendront s’ajouter aux économies prévues par SRG SSR pour combler le trou financier : elles seront générées par l’évolution du nombre des
foyers et des entreprises assujettis à la redevance, par le passage à une facturation Billag annuelle et non plus trimestrielle et par une libéralisation de la publicité, celle-ci étant cependant soumise à certaines conditions quand elle est diffusée en ligne.

Après avoir examiné minutieusement la situation financière, le Conseil d’administration a arrêté aujourd’hui de nouvelles mesures d’économie. Il a tenu compte aussi bien des risques liés aux recettes que de la santé de la Caisse de pension. D’un montant de 20 millions de francs, le train de mesures additionnelles comprend une limitation des mesures salariales, des coupes linéaires dans différents domaines et une diminution des événements et des partenariats médias. Des mesures d’épargne de plus de 100 millions de francs sont déjà mises en oeuvre. Elles intègrent – entre autres – le blocage des salaires du personnel décidé en juin 2009, la vente d’objets immobiliers, le gel des investissements immobiliers, ainsi que l’optimisation de Swissinfo. Enfin, les mesures d’efficience appliquées à l’échelle de l’entreprise dans les domaines de support servent à financer la convergence des médias.

En reconnaissant dans une large mesure les besoins financiers, le Conseil fédéral, autorité de concession, donne un signal clair : SRG SSR doit remplir sa mission sans tailler dans les programmes sous concession. Toujours en accord avec la décision du Conseil fédéral, le Conseil d’administration a décidé que SRG SSR devrait retrouver l’équilibre financier pendant la période quadriennale de planification financière 2011-2014.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag
Daily Newsletter