Articles

Swisscom : Ce que vaut PubliGroupe…ou ce qu’il en reste

En septembre 2014, Swisscom reprenait PubliGroupe SA – plus exactement ce qu’il restait du distributeur publicitaire après la vente de Publicitas. Début février, Swisscom a présenté son bilan 2014 et son rapport de gestion – où se trouvent d’intéressantes informations sur Publigroupe.

Faisons d’abord un bref retour en arrière : Swisscom avait proposé aux actionnaires de PubliGroupe CHF 214.00 par action, pour un total de 474 millions. Une fois la durée de l’offre écoulée, la participation de Swisscom à PubliGroupe atteignait 98%. La reprise a été effective le 5 septembre 2014, les 98% s’étant vendus pour CHF 466 millions. Un peu plus tard, la procédure ayant entre temps été autorisée, PubliGroupe demandait l’annulation des actions non proposées. À la date de clôture de la rédaction, la décote n’avait toutefois pas encore été communiquée.

Swisscom n’a jamais caché la raison de son intérêt pour Publigroupe : le principal objectif de la reprise était le contrôle total et le développement du groupe Local.ch afin d’opposer aux concurrents majeurs (Google…) un prestataire suisse performant. Mais, comme Tamedia avait déjà soumis – avant Swisscom – une offre pour PubliGroupe, l’opérateur de téléphonie et le groupe média ont convenu de rapprocher leurs activités de répertoires : une société filiale commune regroupe local.ch (Swisscom) et search.ch (Tamedia), la première détenant 69% et la seconde 31% des parts. Swisscom a prévu de consolider intégralement l’entreprise ; la Commission de la concurrence doit toutefois encore donner son aval.

Capture d'écran 2015-04-03 11.45.09

Le vrai prix de PubliGroupe
Dans son rapport de gestion, Swisscom présente très en détail – bien qu’avec des chiffres encore provisoires – la valeur brute comptable de PubliGroupe : liquidités, actifs, avoir sur la prévoyance professionnelle, immobilisations corporelles et parts dans des sociétés associées se chiffrent au total à CHF 373 millions (voir tableau). À l’opposé, les factures d’impôts en suspens et autres engagements financiers représentent CHF 145 millions. Il en résulte une valeur nette comptable de CHF 228 millions. Swisscom évalue la survaleur (CHF 192 millions) à un niveau similaire, ce qui amène ainsi les coûts d’acquisition à CHF 420 millions. Swisscom justifie l’étonnant niveau de la survaleur par « les synergies futures escomptées et le personnel qualifié » dont font encore partie le CEO Arnd Groth et le conseiller d’administration (et ancien président du CA) Hanspeter Rohner.

Dans la valeur brute comptable, les parts dans des sociétés que Swisscom a reprises dans la foulée représentent le plus gros poste, avec CHF 137 millions : 25% dans Freie Presse Holding (FPH), 48% dans Zanox (leader européen de la Performance Advertising), 29% dans SNP Société Neuchâteloise de Presse, 20% dans Südostschweiz Presse + Print, 18% dans Rhône Media ainsi que diverses participations dans neuf autres petites sociétés et un bien immobilier. A la fin 2014, Swisscom a de toute évidence d’abord revendu la participation à FPH pour environ CHF 53 millions. Elle s’est également débarrassée de participations entièrement consolidées de la plateforme immobilière home.ch, de Persönlich Verlags et de Denon (publication personnalisée). Annoncée en 2014, la vente des parts dans Südostschweiz Presse + Print ne sera toutefois effective que cette année.

L’opérateur téléphonique compte également vendre cette année les parts détenues chez deux éditeurs romands. Par contre, Swisscom se réserve toutes les options pour les autres participations – y compris la décision de conserver ou non la part dans Zanox. D’ailleurs Swisscom précise dans son rapport annuel que la commercialisation de la publicité est une activité en croissance. Enfin, Swisscom chiffre à CHF 80 millions la valeur de toutes les participations PubliGroupe non encore vendues.

[ASIDE]

Quelques autres chiffres sur Swisscom

Au 31 décembre 2014, Swisscom comptait en Suisse 6,5 millions de clients en téléphonie mobile, soit 2,1% de plus qu’en 2013. La tendance favorisant l’abonnement au détriment de la formule prépayée se confirme : le nombre de clients ayant opté pour une formule « postpaid » a augmenté de 146 000 (offres individuelles et groupées) alors que le prépayé diminuait de 13 000.
La croissance est toujours aussi forte dans le réseau fixe, le nombre de lignes TV Swisscom augmentant en 2014 de 16,5% à 1,2 million. Les offres groupées ont également progressé et concernent désormais 1,2 million de clients, soit 21% de plus que l’année précédente.
[/ASIDE]

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag.ch
Daily Newsletter