Actualité

Syndicom réagit aux bons résultats de Tamedia

Syndicom, le syndicat des médias et de la communication, a régi ainsi à la publication des résultats annuels de Tamedia :

Les chiffres publiés aujourd’hui par Tamedia sur l’exercice 2015 sont à nouveau très bons. Aucune autre entreprise de médias n’a atteint un résultat comparable de Fr. 334 millions avec une marge de bénéfice avant amortissements de 22,9% (marge Ebitda) et de 12,3% après amortissements (Ebit). Dès lors, syndicom exige que Tamedia s’engage clairement en faveur de conventions collectives de travail dans le secteur de l’imprimerie et des rédactions.

La division Digital de Tamedia continue de croître et contribue pour 22 et 31% au résultat (Ebit et Ebitda). Toutefois, syndicom rappelle que les investissements réalisés dans le domaine numérique ont été financés par les recettes tirées du Print (division des produits imprimés). Les médias imprimés génèrent toujours la plus grande partie du bénéfice. syndicom s’inquiète du fait que Tamedia maximise ses profits tout en limitant toujours plus ses investissements dans le journalisme et les conditions de travail: sans un engagement clair en faveur de la qualité journalistique, Tamedia risque de sacrifier à l’avenir sa vocation de base et devenant une entreprise purement commerciale ne profitant qu’aux seuls actionnaires!

En raison des difficultés du marché publicitaire, le chiffre d’affaires du Print a certes reculé de 7%. Néanmoins, la marge Ebitda des secteurs Publication régionales et nationales se situe toujours au niveau très élevé de 15,7% et 19,3% !

Le montant total des rémunérations versées aux sept membres de la direction générale augmente de plus de 74%, à 15,4 millions de francs ! Le montant versé aux actionnaires s’élève à près de 48 millions de francs. Certes, les 3366 employé-e-s vont participer modestement à ce festin en empochant 14,9 millions à titre de la «participation aux bénéfices». Ils méritent cette part puisqu’ils sont les artisans de ce bénéfice, mais ces 14,9 millions sont peu de choses en comparaison des gains de la direction et des actionnaires. Et, contrairement à une hausse durable des salaires, ce n’est qu’un bonus exceptionnel.

syndicom exige un engagement clair en faveur de conventions collectives de travail
Au vu de ces très bons chiffres et de sa position dominante dans l’impression de journaux et l’édition, le retrait de Tamedia du partenariat social dans l’industrie graphique est scandaleux. syndicom exige que Tamedia réintègre immédiatement le CCT de l’industrie graphique et s’engage clairement pour négocier une convention collective de travail pour les journalistes en Suisse alémanique et au Tessin.

Tags

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag.ch
Daily Newsletter