Actualité

#Tendance #Consommation : Quand la crise rend le “2e main” tendance

L’économie circulaire en Suisse profite de la vente en ligne

MyPrivateDressing, une place de marché de seconde main suisse, annonce une hausse de ses ventes en ligne de 150% en 2020. Ce succès souligne un double phénomène intéressant : un pouvoir d’achat affaibli avec la crise sanitaire, malgré l’envie de renouveler sa garde-robe régulièrement, couplé à un souci de l’environnement et de la durabilité des vêtements et des accessoires de mode. De quoi favoriser les ventes de seconde main surtout lorsque les produits sont certifiés et révisés.

Une consommation plus responsable
« La seconde main d’articles de qualité est un marché d’avenir, affirme Babak Daghigh, CEO de MyPrivateDressing. Nos clients sont de plus en plus nombreux à se tourner vers le prêt-à-porter d’occasion. Ils sont à la recherche d’une offre de qualité à des prix accessibles, et d’un nouveau mode de consommation. Lors de notre lancement, en 2016, les ventes en ligne, qui plus est en seconde main, étaient encore à leurs débuts. Notre succès correspond à un constat : on ne porte pas assez ses vêtements, et les garde-robes ne sont pas assez optimisées. Les 18’000 articles que nous proposons en ligne sont affichés à 40% du prix de l’article neuf en boutique en moyenne. »

Un marché en développement
Sur les trois dernières années, le marché des vêtements d’occasion a augmenté 21 fois plus rapidement que la vente de textile de première main. Et les projections statistiques prédisent que ce marché devrait dépasser les achats de fast-fashion en 2028.

 

Chiffres-clés depuis le mois de mars 2020
+150% des ventes en ligne
+165% d’articles mis en vente en ligne
+300% de nouveaux membres de la communauté MyPrivateDressing, soit un total de 120 membres à ce jour
60% membres basés en Suisse romande, 40% en Suisse alémanique

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé