Les Chiffres

Total Audience 3.0

Internet permet aux journaux d’augmenter leur audience, mais la progression est parfois insignifiante ! Ces deux dernières années, la majorité des titres a néanmoins vu son lectorat en ligne augmenter fortement. Avec une seule exception : la NZZ qui a perdu 15 % de lecteurs, un recul dû à l’instauration d’un paywall.

Comme l’indique Mach Basic 2013-2, près de 2,217 millions de personnes lisent chaque jour en Suisse le gratuit 20Minuten ou l’une de ses versions française ou italienne. Et si l’on y ajoute les internautes fréquentant les sites 20minuten.ch, 20minutes.ch et 20minuti.ch, la marque média qu’est 20Minuten est utilisée chaque jour, au total, par 2,633 millions de personnes (graphique A) dont 1,907 million ne lisant que la version papier, 416 000 consultant exclusivement le site et 310 000 utilisant quotidiennement les deux supports. L’audience quotidienne globale (presse + version en ligne) dépasse ainsi de 18,8 % le résultat fourni par Mach Basic.
Ces chiffres résultent de l’étude Total Audience 1.3, effectuée par la REMP et NET Metrix (étude d’Internet), qui communique le nombre total d’utilisateurs quotidiens de certains titres. Que le support soit l’ordinateur, la tablette ou le smartphone, via un navigateur ou une application, tous les modes d’accès aux offres en ligne sont compris dans les données. Parmi les quotidiens, c’est donc 20Minuti qui profite le plus de sa présence en ligne, ce qui lui permet d’augmenter l’audience de sa version imprimée de 44 % ! Arrive en seconde position la Tribune de Genève, dont le lectorat global dépasse de 32 % le chiffre fournit par Mach Basic (graphique B). Grâce à son site tagesanzeiger.ch, le Tages-Anzeiger voit même son audience augmenter de 28 % (graphique C) alors que 24Heures gagne 21 % de lecteurs et 20Minutes 13 %. Toutes ces augmentations sont significatives, alors que la progression du Temps (15 %) et la modeste augmentation de 7 % profitant au Corriere del Ticino relèvent de l’intervalle de confiance. Autres titres dont l’audience n’est guère influencée par Internet : Nordwestschweiz, St. Galler Tagblatt, et Neue Luzerner Zeitung.
Les données d’utilisation fournies pour Blick, NZZ et Le Matin ne sont pas comparables avec celles des quotidiens évoqués plus haut car leurs portails regroupent les internautes lisant les quotidiens, les hebdomadaires et en partie aussi les mensuels (graphique E). Il est en tout cas évident que toutes les catégories mentionnées ici ont vu leur audience augmenter considérablement grâce au web.

Le Temps : 81 % d’utilisateurs web en plus
Même si l’étude Total Audience en est à sa troisième édition, il n’est que partiellement possible d’effectuer des comparaisons avec les années précédentes. En effet, la méthode utilisée pour Mach Basic 2013-2, basée sur Total Audience 1.3 (voir encadré), est très différente, comme on le sait, des méthodes utilisées pour les enquêtes précédentes. Autrement dit, les chiffres « presse » actuels ne peuvent être comparés avec les résultats des autres années. Ce fait ne concerne toutefois pas les utilisateurs en ligne enregistrés par Net Metrix, ce qui permet au moins de constater l’évolution de l’audience en ligne (doubles utilisateurs compris) : aujourd’hui, 20Minuten national est lu en ligne, chaque jour, par 726 000 personnes (graphique A), soit pratiquement le double de l’audience en 2011 (334 000 internautes). La progression est moins rapide pour les autres quotidiens (graphique D). Le Temps arrive en tête avec + 81 % par rapport à 2011 (20 000 lecteurs en ligne par jour). Il est suivi par le Corriere del Ticino dont le nombre d’utilisateurs en ligne, peu élevé, a augmenté de 75 %. Mais parmi les journaux vendus par abonnement, c’est le Tages Anzeiger qui fidélise la plus grande « communauté » en ligne : 191 000 utilisateurs, avec un plus de 36 % depuis 2011.

Augmentation de 47 % pour le groupe Matin
Du côté des groupes médias (graphique E), les valeurs respectives ne sont publiées que pour la seconde fois. Et désormais la composition du News Net est différente : les données presse et web du Matin Dimanche étaient comprises dans Total Audience 1.2 mais l’étude 1.3 ne porte plus que sur les utilisateurs en ligne. Ce qui permet quand même de constater qu’en 12 mois, le groupe NZZ est le seul groupe médias ayant vu son lectorat en ligne diminuer (-15 %). Cette tendance légèrement négative est la conséquence du nouveau site Internet. Lancé au second semestre 2012, il a d’abord été confronté à des problèmes d’ordre technique et en octobre 2012, NZZ instaurait une zone payante. Résultat : moins d’utilisateurs quotidiens. En termes d’utilisation en ligne, tous les autres groupes ont progressé : de 29 % pour Blick et Newsnet, Le Matin atteignant même une augmentation de 47 %. Il n’existe pas de valeurs de référence pour le Net NZZ.

Les Romands plébiscitent l’édition papier de 20 minutes
De grandes différences apparaissent en partie dans la structure des utilisateurs. Phénomène particulièrement intéressant, l’utilisation de 20Minutes est tout à fait différente selon les régions linguistiques (graphique A) : l’édition tessinoise fédère le plus grand nombre de lecteurs (31 %) en consultant exclusivement la version électronique alors qu’en Suisse romande, c’est le journal imprimé qui est le plus demandé (89 % des lecteurs de 20Minutes).
Si l’on compare ces chiffres avec les autres titres et groupes médias (graphiques B, C, E), les différences d’utilisation sont encore plus frappantes : le titre consulté par le plus grand nombre de lecteurs non internautes est celui du St. Galler Tagblatt (92 %). En Suisse romande, c’est Le Temps qui a le plus grand nombre de lecteurs « papier », avec 85 %. À l’autre bout du classement, 20Minuti avec 60 %, 20Minuten SA et Tages Anzeiger (chacun avec 70 %).

Graphique AGraphique BGraphique CGraphique DGraphique E

(Tableaux dans l’ordre de A à E)

[ASIDE]

Comparaison n’est pas toujours raison

À l’image des études précédentes, Total Audience 1.3 combine les données de Mach Basic 2013-2 (19 000 interviews entre avril 2012 et mars 2013) avec celles de NET Metrix Profile 2013-2 (données mesurées entre avril et juin 2013). Autrement dit, les données illustrant l’utilisation en ligne et la lecture des produits imprimés ne concordent pas, les dates et la durée de l’enquête étant différentes. Elles permettent néanmoins d’établir un modèle au moins approximatif de l’utilisation globale des marques média référencées.
[/ASIDE]

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé