Actualité

Une agence de relations publiques zurichoise innove en acceptant le Bitcoin comme moyen de paiement

L’agence de relations publiques, basée à Zurich, –  Rent a PR – accepte désormais la crypto-monnaie Bitcoin comme moyen de paiement. Autre particularité, cette agence innove également avec un fonctionnement très “ubérisé” :  pas d’employés, mais une vingtaines de pigistes disponibles 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Depuis quatre ans, cette agence a développé sa notoriété en conseillant des start-ups et des entreprises dynamiques en se spécialisant dans les secteurs des soins de santé, des biotechnologies, des technologies renouvelables, des technologies de l’information. Et surtout de la finance, d’où son intérêt pour la Fintech.

“Avec l’intérêt croissant pour les crypto-monnaies en Suisse et à l’étranger, l’acceptation de paiements en Bitcoin n’est pour nous qu’une étape logique pour soutenir le développement de nos clients et de se projeter dans l’avenir avec eux. Cela nous permet également de nous adresser à une communauté internationale toujours croissante”, déclare Brigitte Kaps, PDG et fondatrice de Rent a PR & ExecutivePR.ch

Par conséquent, les clients qui souhaitent payer leur facture en Bitcoin pourront l’indiquer directement lors de la signature du contrat. En plus des données de compte classiques IBAN et BIC, leur facture contiendra une adresse Bitcoin et un code QR appartenant à l’entreprise de facturation. Le client utilisera ensuite son propre portefeuille de Bitcoin pour envoyer le montant correspondant à l’adresse Bitcoin spécifiée en tapant l’adresse dans son portefeuille ou en scannant le code QR. Le transfert ne prend que quelques minutes.

Une idée pour les agences romandes ?

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag.ch