Start-up

Vers une année record pour l’écosystème ?

Vivant, l’écosystème de l’innovation suisse l’est plus que jamais. Pas un jour sans que les médias en parlent, dans une actualité marquée par des événements porteurs et des nouvelles de nos start-up suisses qui vivent, se développent, deviennent des scale-up et parfois même des licornes. Que de chemin parcouru depuis mes débuts dans cet écosystème en 2011, alors que je débutais chez Alp ICT !

Cet écosystème vivant, j’ai pu une nouvelle fois le retrouver lors des Swiss Startup Days organisés à Berne les 25 et 26 septembre derniers. Au fil des années, cet événement est devenu un rendez-vous incontournable, une opportunité pour moi de retrouver des acteurs venus de toute la Suisse. Organisé un mois plus tôt cette année, l’événement a connu une nouvelle fois le succès, attirant pas moins de 850 participants, un chiffre à comparer aux 700 personnes venues deux ans plus tôt.

Un écosystème romand vivant
Cette vivacité accentuée se retrouve aussi en Suisse romande. C’est réjouissant. Pour preuve, les événements tels que Forward, The Spot ou la Startup Champions Seed Night, mais aussi la participation accrue à des concours. Pour la 25ème édition du Prix Strategis remis ce printemps, plus de 70 dossiers de candidatures ont été déposés, un record. A Fribourg aussi l’engouement est croissant. Le Prix à l’Innovation 2018-2019 du Canton vient de recevoir, avec 50 dossiers, un nombre record de candidatures. Même constat à Neuchâtel, où le nom du vainqueur du Prix BCN Innovation sera annoncé jeudi 25 octobre à La Chaux-de-Fonds. Qui succèdera à Coat-X, Bright Sensors, iWood et 1Drop Diagnostics ? Suspense.

Cette vivacité se retrouve enfin dans les accomplissements de nos start-up. Si les acteurs de la Health Valley lémanique se distinguent régulièrement, je constate que des domaines tels que celui des technologies de l’éducation (edtech) tiennent aussi leurs promesses. La robotique éducative de Mobsya cartonne. Depuis cet été, 40’000 Thymio sont présents dans les écoles et maisons de plusieurs pays, notamment le Japon. Autre nouvelle réjouissante, en collaboration avec la Faculté des Sciences Infirmières de l’Université de Montréal, la plateforme de réalité virtuelle d’UbiSim va être utilisée pour former cet automne 350 étudiants canadiens, un beau résultat pour la start-up vaudoise.

Octobre digital
L’automne sera sous le signe du numérique. Organisé le 25 octobre dans plus de 14 villes en Suisse, le Swiss Digital Day prend de l’ampleur pour sa 2ème édition. La ville d’Yverdon-les-Bains accueillera un événement spécial consacré à la cybersécurité et destiné aux PME.
Comme vient de le montrer l’étude « Les entreprises vaudoises face aux enjeux de la cybersécurité », menée à bien cet automne par la CVCI, 35% des entreprises sondées se sentent peu, voire pas du tout concernées par les cyber-risques. En pleine transformation digitale, ce résultat montre la nécessité de former et d’informer rapidement les utilisateurs.

D’autres villes de Suisse romande célébreront également le Swiss Digital Day ; on pense à Genève, Fribourg, Lausanne et Sion. Du bien-être à la thérapie, le Valais se focalisera sur la thématique de la santé digitale en 5 étapes (formation wellness, prévention, diagnostic, home care, living assistance). Le grand public pourra les découvrir dans un espace de démonstrations et d’échanges à la gare de Sion. Voilà qui s’annonce prometteur.

Tags
Voir plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button
Close