Digital

Tu veux de l’audience ? Alors, regarde-moi sauter !

Presque comme un slogan que Red Bull aurait pu inventer, mais surtout comme un constat: assister en live à un saut dans le vide ça attire du monde. Ce n’est donc pas un hasard si Félix Baumgartner s’entraine depuis plusieurs mois et se prête volontiers au jeu des caméras. Son lot quotidien fut une série d’interviews, vidéos de promo, mises en scène et autres rencontres avec l’ancien détenteur du précédent record. En date de la mi-octobre, ce ne sont pas moi de 55 vidéos qui étaient mises à disposition des internautes sur le site de Red Bull Stratos. Une communication qui est certes passée par l’écrit, l’instantané sur Twitter, beaucoup de photos et d’autres réseaux sociaux. Mais une communication qui avait un plan média impliquant dès ses débuts de l’image qui bouge: de la vidéo. Lors de ce saut ce sont 35 caméras qui ont filmé l’exploit de l’Autrichien. Plusieurs d’entre elles étaient fixées à sa combinaison, d’autres, munies de super téléobjectif le suivaient lors de sa chute. Même des hélicoptères furent affrétés pour le retrouver à son point d’atterrissage. Un évènement organisé comme un véritable spectacle. Un spectacle pour de la pub surtout. On n’oublierait presque que derrière cet exploit il y a une marque qui vient de sonner un grand coup: ramener le coût d’une campagne par utilisateur (ou prospect) à un tarif défiant toute concurrence. Une boisson énergisante qui a touché un maximum de monde dans un laps de temps record. Le tout savamment orchestré pour oublier que le principal sponsor de ce défi est une marque qui travaille son image. Une marque qui vient de la diffuser à très large échelle.


Dès lors, on peut se poser la question tout à fait judicieuse: pourquoi “seulement” 8mio d’internautes regardaient cette retransmission en direct sur Youtube. Un joli record oui, mais quand on pense que la planète internet compte plus de 2,5 milliards d’internautes, cela fait tout de même 2,5 milliards de spectateurs potentiels. Est-ce à dire que la suprématie de la retransmission en direct reste ou restera propre à la télévision ? Quand on voit le succès que remportent certaines séries tv, rendez-vous sportif ou mariages princiers on a de la peine du coup à croire que la télévision est morte. Reste que la télévision doit tout de même se réinventer pour ce qui concerne le calcul de son audience face aux outils redoutables et précis qu’offre le Net.

Thierry Weber
Directeur de breew
www.breew.com

Tags
Voir plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer