Actualité

3e édition du World VR Forum à Crans Montana

Le World VR forum réunit durant quatre jours, au centre des congrès de Crans Montana, des producteurs, des fournisseurs de solutions en réalité virtuelle comme des investisseurs. Cette 3e édition, qui fermera ses portes ce dimanche, devrait être celle des records avec quelque 4’000 personnes – le week-end est ouvert au public – attendues pour découvrir une vingtaines de projets artistiques, informatifs ou techniques mettant en scène les différentes facettes de ce qui existe en matière de réalité virtuelle.

Ainsi, des ONGs cherchant à créer un nouveau lien avec leurs donateurs, des éditeurs de mangas voulant séduire un public de Milennials grâce à des version interactives ou des producteurs d’images explorant de nouvelles pistes narratives, tous ont pour ambition d’impliquer le public en lui proposant une immersion suscitant une émotion nouvelle. Incontestablement la tendance cette année va à l’incrustation de son propre avatar ou de son image numérisée dans des jeux ou des vidéos. L’effet est “bluffant” et on est à un pas de   pouvoir imaginer s’incruster en tant qu’acteur dans une fiction, un jeu vidéo ou une vidéo.

Le casque = un frein
Quelque soit le modèle, la réalité virtuelle implique que l’on soit équipé d’un matériel encombrant, relié à une console et encore relativement onéreux. Salar Shahna, cofondateur et CEO du World VR forum, estime qu’il s’agit d’une étape intermédiaire et que bientôt “on aura chez-soi un espace VR comme on a eu un espace TV.” D’où l’importance de pouvoir offrir des oeuvres de qualité.

Delphine Seitiée, cofondatrice et directrice exécutive, a sélectionné tout au long de l’année des oeuvres pouvant être présentée en première à Crans Montana et au Cri d’Er. “La primeur se faire rare, la production est encore relativement limitée et les divers festivals consacrés à la VR se les arrachent.” Le World VR forum est par conséquent bien placé dans ce nouveau marché. Samedi soir, un jury d’experts décernera le prix au meilleur projet.

Il est possible de découvrir ces expériences samedi et dimanche : billetterie

Notre conseil
Pour ceux qui auront le temps, n’hésitez pas à vous rendre au restaurant du Cri d’Er et participer à l’expérience de la compagnie Gilles Jobin. Vous aurez l’occasion de vivire une mise en abîme qui ne vous laissera pas indifférents. Une expérience VR qui à tout d’un “woaw effect”.

 

 

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria" Réagissez à ce post en laissant vos commentaires ! Cominmag.ch c'est aussi Cominmag Live et en podcast

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé