Actualité

Avec ou sans COVID-19, les Suisses n’aiment pas le covoiturage, Mobility l’apprend à ses dépends !

Il ne sera plus possible de proposer et de réserver des offres de  covoiturage avec Mobility.  L’exploitation de l’application Mobility
Carpool, lancée par l’entreprise il y a deux ans, prend fin en raison d’une faible demande.

L’application de covoiturage «Mobility Carpool» existe depuis 2018  chez Mobility. Elle permet le partage de trajets aussi bien avec des
voitures de car sharing qu’avec des voitures privées. Elle vient d’être arrêtée, comme l’explique Roland Lötscher, directeur général: «Le faible nombre d’utilisateurs impliquait un nombre  insuffisant d’offres de covoiturage.» 12’000 personnes étaient inscrites – la moitié n’étant pas clients Mobility -, «mais il aurait fallu davantage d’offres et de demandes pour qu’elles restent  intéressées et actives. Ce n’était pas le cas.»

D’après l’entreprise, la réticence des Suisses à partager leur sphère privée et le bon  développement des transports publics pourraient largement expliquer  cette faible demande. R. Lötscher en tire des conclusions: «Sans  doute que les conditions ne sont pas encore réunies en Suisse pour  des offres de covoiturage à grande échelle, ce qui ne veut pas dire  que ce ne sera jamais le cas. Nous allons observer soigneusement le  marché et nous positionner à nouveau si nous identifions une  opportunité pertinente.» Les groupes d’utilisateurs fermés, comme les solutions pendulaires pour les entreprises, pourraient constituer une telle possibilité.

Pas de lien avec le coronavirus
Même si la situation liée au COVID-19 a quasiment mis à l’arrêt l’activité de covoiturage, la décision de Mobility de mettre fin à l’offre était déjà prise avant le confinement. Ainsi, le COVID-19 n’a pas eu d’influence sur l’arrêt de Mobility Carpool.

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag.ch