Actualité

Ce vendredi, la 25e Nuit du Court métrage se tiendra à Lausanne

La Nuit du Court métrage termine sa tournée nationale ce vendredi 18 novembre avec la 25e Nuit du Court de Lausanne, une dernière halte sous forme de véritable feu d’artifice dans la ville qui a vu naître l’événement il y a un quart de siècle. Après avoir parcouru 12 villes en Suisse alémanique ce printemps puis 12 villes en Suisse romande et au Tessin cet automne, le festival itinérant propose pour la 25e Nuit du Court de Lausanne une version étendue de son programme national, avec un florilège de courts métrages suisses et internationaux. Au menu : 114 films répartis dans 19 séances et projetés de 19h à 4h du matin dans cinq salles du cinéma Pathé Les Galeries ; des fictions, des animations et des documentaires de 2 à 29 minutes et en provenance de 20 pays ; un Juke-Box courts métrages animé par l’humoriste Yacine Nemra et de nombreuses équipes de films invitées à venir présenter leur travail au public.

Programme et préventes

C’est une séance 100% vaudoise introduite par les équipes des films qui lance les festivités, en présence de Nuria Gorrite, Cheffe du Département de la culture du Canton de Vaud et de Grégoire Junod, Syndic de la Ville de Lausanne. On pourra y voir deux bijoux d’animation récompensés de nombreuses fois à l’international, « La Reine des renards » de Marina Rosset (co-production RTS, primé à Annecy et à Fantoche) et « Do Not Feed the Pigeons » d’Antonin Niclass (lauréat aux BAFTA à Londres). Ces courts seront suivis de deux fictions piquantes, « Action » de Benoît Monney (Bad Taste Pictures), et « Fairplay » de Zoel Aeschbacher, en présence de l’acteur Dorin Dragos (Box Productions, Yukunkun Productions, Canal+, RTS, meilleur film suisse à Locarno et primé au FIFF Namur et à Los Angeles notamment).

Puis pour les autres séances thématiques de la 25e Nuit du Court de Lausanne, l’équipe de programmation de l’association lausannoise Base-Court a réuni des pépites format court sur… le monde du travail, sur des femmes libres, sur des adolescents hors du commun, mais encore des films pour se promener dans les bois sans avoir peur, des courts métrages faits d’amour et d’eau fraîche – et audio décrits par Regards Neufs pour le public aveugle et malvoyant – , encore du girl power, du skate, des très courts de moins de 4 minutes, la crème double des films helvétiques, quelques gentils fantômes, et même une perle de l’histoire du cinéma datant de 1903, «Le Chaudron infernal» de Georges Méliès.

Et ce n’est pas tout, le public sera invité à faire la programmation durant une séance interactive, le Juke-Box courts métrages, avec l’humoriste Yacine Nemra en maître de cérémonie : une heure durant laquelle les spectatrices et spectateurs choisiront en direct les courts métrages qui passent sur l’écran.

Au petit matin, les meilleurs films seront récompensés lors de la séance de clôture par le Prix RTS du Public de Lausanne, le Prix RTS du Public de la Tournée de la Nuit du Court métrage et le Prix du Jury des jeunes. Et comme le veut la tradition, café et croissants seront offerts aux plus noctambules !

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria" Réagissez à ce post en laissant vos commentaires ! Cominmag.ch c'est aussi Cominmag Live et en podcast

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag.ch
Daily Newsletter