Actualité

Cominmag et Persönlich éditent pour la première fois une édition spéciale en commun

Une première pour la presse B2B !

En effet, pour accompagner l’arrivée du site watson.ch en Suisse romande, les titres de la presse spécialisée Cominmag, le romand et Persönlich, l’alémanique, se sont joint pour la première fois pour éditer une édition spéciale.

Sortir des sentiers battus…
Lorsque Takan Özküp, directeur commercial de watson, m’a suggérée de revenir à une formule papier, alors que Cominmag s’est transformé en un « pure player », et à collaborer avec Persönlich, le titre de référence à Zurich en matière de médias et de communication, j’ai immédiatement accepté cette proposition.

L’idéogramme chinois du mot crise ne nous enseigne-t-il pas qu’il est également celui de toutes les opportunités ? Après l’année 2020 que nous venons de traverser, rien n’est pire que la stabilité. Plus que jamais, nous devons nous habituer à agir et à travailler différemment. Et puisque tout semble si fragile, que risque-t-on à oser innover des formules qui n’existaient pas et à utiliser tous les supports d’expression qui sont à notre disposition ?

2021 l’année de tous les investissements dans les médias en Suisse romande 
Mais l’attrait de la nouveauté n’est pas le seul moteur. Le projet watson est un projet disruptif. Qu’un éditeur de presse lance un gratuit généraliste sans une version papier était très novateur en 2014. En six ans, le groupe AZ Medien l’a hissé parmi les principales plateformes gratuites en Suisse alémanique et dès le mois de mars, la version francophone deviendra une réalité. Cela prouve que des investissements sont possibles en matière de médias écrits pour autant qu’ils se fassent en ligne.

Cette arrivée ne sera pas la seule de telle sorte que 2021 restera dans les annales comme le « Printemps des Médias romands ». Plus de concurrents, plus de gratuits, plus d’inventaire publicitaire, le paysage médiatique romand va immanquablement s’en trouver bouleversé. A l’instar d’un virus qui a accéléré la digitalisation de nos sociétés du XXIe siècle, ce bouleversement médiatique va faire bouger les lignes. Nous nous étions résignés à accepter la disparition des médias, là il va nous falloir nous réhabituer à renouer avec la croissance et la concurrence. Et pour une fois, il n’y a pas de mal à se faire du bien !

Cette édition a été distribuée gratuitement auprès d’une audience qualifiée en Suisse romande (4000 exemplaires) et en Suisse alémanique (6000 exemplaires).

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag.ch