Actualité

Conférence mondiale des journalistes scientifiques 2019: Lausanne postule !

Lausanne est en lice pour obtenir l’organisation de la 11e Conférence mondiale des journalistes scientifiques (World Conference of Science Journalists, WCSJ) du 1er au 5 juillet 2019 au SwissTech Convention Center, sur le campus de l’EPFL/UNIL. Ce rassemblement attire tous les deux ans un millier de journalistes et communicants scientifiques de quelque 60 nationalités. Lancée par l’Association suisse du journalisme scientifique, vite rejointe par ses organisations soeurs en France et en Italie, et avec l’appui de Lausanne Montreux Congress, la candidature lausannoise a déjà séduit près de 50 partenaires et sponsors, d’envergure mondiale pour certains. Le choix de la ville hôte sera fait le 28 octobre 2017 dans le cadre de cette même WCSJ qui se tient à San Francisco.
Les atouts de Lausanne sont nombreux pour attirer ce congrès. Grâce au travail intense des initiateurs et des organisateurs, la candidature lausannoise bénéficie d’un large soutien des milieux académiques, scientifiques, politiques et économiques en Suisse. Mais aussi au sein de l’Europe entière au travers notamment de la Commission européenne et d’institutions comme le CERN, l’Agence spatiale européenne (ESA) ou l’Union européenne des radio-télécommunications (EBU).

Soutiens politiques, académiques, scientifiques et institutionnels
Les trois associations à l’origine du projet (Association suisse du journalisme scientifique ASJS, Association française des journalistes scientifiques de la presse d’information AJSPI et Science Writers in Italy SWIM) ont pu bénéficier dès le début du soutien de quatre partenaires académiques majeurs: l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, le CERN, les Universités de Lausanne et Genève. Elles peuvent également compter sur d’importants leviers politiques au niveau de la ville de Lausanne, du canton de Vaud et de la Confédération. D’autres acteurs publics et privés se sont déjà engagés comme la Fondation Bertarelli, sponsor principal de l’événement. Près de la moitié du budget du congrès est à ce jour déjà assurée.
Si Lausanne remporte cette conférence, organisée sous l’égide de la Fédération mondiale des journalistes scientifiques, le contenu sera diffusé grâce à des partenariats avec la RTS, Euronews et EBU qui envisagent de mettre sur pied un «centre médias» sur le site de l’événement.

Programme ambitieux et parternariat avec les Balkans
Le programme provisoire est aussi attractif qu’ambitieux. Outre les présentations données par de prestigieux orateurs au SwissTech Convention Center, situé au coeur du campus EPFL/UNIL de plus de 25’000 personnes, des sessions au format innovant attendent les 1000 à 1200 participants: workshops créatifs, débats mobiles, discussions sous forme de brainstorming, tutoriaux. Des projets à long terme et des événements satellites complètent le programme. A noter qu’un partenariat privilégié sera établi avec la communauté des journalistes scientifiques des Balkans. «Nous voulons une conférence organisée par et pour les journalistes scientifiques, afin de défendre, présenter et promouvoir un journalisme scientifique indépendant et de qualité dans les médias du monde entier», résume Olivier Dessibourg, président de l’ASJS et initiateur de la candidature.

De nombreuses visites de sites scientifiques et touristiques sont prévues à Lausanne (lunchs dans les laboratoires sur le campus), dans toute la Suisse ainsi que dans les pays frontaliers. Les participants pourront, entre autres, découvrir le CERN à Meyrin, IBM Research à Zurich, le nouveau Centre du cancer Agora à Lausanne, le Campus Biotech à Genève, le Centre des astronautes européens à Cologne, la cabane écologique du Mont Rose à Zermatt ou encore les laboratoires de Sanofi Pasteur à Lyon – plus grand centre de recherche, développement et production de vaccins au monde. Parmi les attractions plus touristiques: le vignoble de Lavaux, Aquatis – plus grand aquarium d’eau douce d’Europe –, Glacier 3000 ou le barrage de la Grande-Dixence.

Enjeu considérable pour la région
Dans une Suisse qui tient son succès économique largement de la science et de l’innovation et qui se trouve en tête depuis plusieurs années du «Global innovation index», Lausanne et tout l’arc lémanique bénéficient d’un environnement unique avec la présence de hautes écoles de qualité, de multinationales réputées ainsi que de nombreuses entreprises et start-up actives principalement dans les domaines des sciences de la vie. L’enjeu est considérable en cas de victoire. La visibilité potentiellement mondiale de Lausanne et de sa région à travers la WCSJ et ses participants impliquera des retombées importantes sur les plans économique et touristique. De plus, la qualité exceptionnelle de la recherche scientifique locale et suisse, autant que de son innovation, s’en retrouvera renforcée.
Cela fait cinq ans que le Bureau des congrès de Lausanne, aujourd’hui Lausanne Montreux Congress (LMC), collabore à cette candidature trinationale unique. Les trois associations de journalistes, aidées par PrésenceSuisse et accompagnées de Suisse Tourisme, vont la défendre à San Francisco fin octobre; la décision finale doit tomber le 28 du même mois. A côté de Lausanne, en 2015, se sont lancées dans la course les villes de Montréal, Madrid et Copenhague.

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria" Réagissez à ce post en laissant vos commentaires ! Cominmag.ch c'est aussi Cominmag Live et en podcast

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé