Digital

Émettez des vidéos en direct grâce à Facebook !

La transmission vidéo en direct existe depuis plusieurs années, mais il a fallu attendre l’arrivée d’applications comme Meerkat et Periscope pour qu’elle se démocratise. Transformer son smartphone en mini chaîne de télévision pouvant émettre en direct, c’est ce que propose Facebook depuis quelques jours.

Réservée jusqu’à présent à une élite de personnalités connues ou à certains utilisateurs Facebook authentifiés, la transmission de vidéo en direct est enfin à la portée de tous les smartphones. À vrai dire, pour l’instant, principalement sur iOS, mais une version Android est prévue et sortira bientôt. L’avantage d’une telle fonctionnalité ? Elle est tout simplement déjà présente dans l’application Facebook, il n’y a donc rien d’autre à installer pour démarrer votre show en direct.

Petit retour en arrière pour mieux comprendre son intérêt. D’abord, la vidéo a dû trouver sa place sur le Web, puis devenir plus accessible et surtout plus facile à transmettre en ligne, grâce notamment à YouTube ; ensuite, l’UGC (User generated content) lui-même est devenu l’un des acteurs clés de cette fulgurante progression. L’étape suivante se devait donc d’être celle du direct. Et même si des outils tels que uStream ou Livestream.com existent depuis plusieurs années et sont des outils très souvent utilisés par les professionnels, la production de contenu vidéo en live restait tout de même l’apanage des médias. Par exemple, le monde de l’événementiel, notamment pour les conférences (Lift à Genève en fut un très bon exemple), a très souvent fait appel à la transmission en direct. L’installation technique nécessaire et les coûts relatifs étaient tout de même trop conséquents pour que l’utilisateur lambda s’en serve également. Trop rares sont les marques qui ont utilisé cette technologie pour s’en servir dans leur communication. Il y a bien l’exemple de RedBull, qui n’est plus un vendeur de boisson énergétique mais bel et bien un producteur de contenus, qui s’en est servi lors du saut en chute libre de Félix Baumgartner. Les autres exemples relèvent de la logique, puisque très souvent ce sont les médias traditionnels qui se servent d’extensions de leur réseau pour diffuser leur production également en direct sur le Web.

L’annonce de la sortie de Meerkat, une application aussi simple que puissante pour devenir sa propre chaine de tv en direct, n’a été faite au festival digital de South by Southwest il n’y a qu’un an. Appréciée par le public, mais aussi par plusieurs personnalités, cette application a très vite trouvé sa place dans nos poches pour qu’à la moindre occasion nous nous mettions à filmer en direct. Associé à un compte Twitter, Meerkat permettait d’atteindre immédiatement une large communauté. Mais c’était sans compter sur la riposte de Twitter, qui a immédiatement fermé les vannes à Meerkat et racheté la solution Periscope pour en faire son logiciel de livestreaming officiel.

Internet va très vite. A peine une année après la sortie de Periscope, voilà que Facebook contre-attaque sur ce terrain. Après la vidéo native, qui démarre automatiquement dans les flux d’information sur Facebook, la place est faite au live vidéo. Depuis quelques jours, dans l’application mobile du géant bleu, il est possible, en plus de poster un statut, une photo ou une vidéo, de transmettre en direct un flux continu en vidéo. Quels sont les avantages et les inconvénients proposés par Facebook par rapport à Periscope ?

Commençons par Periscope : une fois connecté à votre compte Twitter, il vous faut utiliser l’application éponyme pour débuter une transmission. Elle permet, depuis quelques mois, de filmer également en horizontal via la caméra frontale. Une fois en direct, le flux de messages apparaît sur l’écran de prévisualisation, ce qui vous permet d’interagir avec votre public. La promotion de la transmission peut se faire via votre compte Twitter ou via vos abonnés Periscope, de quoi bien booster l’audience du show. Même les utilisateurs sur ordinateur peuvent suivre votre transmission sans devoir utiliser l’application. Seul bémol, les contenus une fois diffusés restent disponibles seulement 24 heures sur le Web. Par contre, il existe des solutions telles que match.me pour lier votre compte Periscope à cette plateforme, ce qui vous permet d’archiver vos lives, enrichis par les bulles de commentaires déposés tout au long de votre transmission.

Côté Facebook, pas besoin d’application. Choisissez la toute nouvelle icône qui apparaît en bas à droite dans l’écran de publication de statut – une icône en forme d’antenne – et votre iPhone se transformera en caméra live. Vous pouvez ici aussi filmer en vertical comme en horizontal, et avec l’une des deux caméras de votre smartphone. Quand vous êtes prêt et que vous avez publié le titre de votre show, tous vos amis seront automatiquement informés que vous publiez une vidéo en direct. L’interaction est possible, mais les bulles de commentaires se déposent au-dessous de votre vidéo, à l’instar des commentaires habituels. Utiliser Facebook pour vos live présente un autre avantage : chaque vidéo une fois postée sur le réseau reste à disposition tant que vous ne l’effacez pas. Et comme pour Periscope, à l’issue de votre live, vous pourrez sauvegarder votre vidéo dans votre bibliothèque iPhone.

Quelle solution choisir ? Periscope s’adresse à une large communauté, qui peut toucher tous les utilisateurs de Twitter en plus de vos propres abonnés. Quant à Facebook Live, elle se voudrait plus « privée », puisqu’elle touche principalement vos contacts directs, vos amis connectés à votre profil. Et qu’en est-il de l’usage de ces outils par les marques ? Les exemples ne sont pas tous convaincants… On est donc en droit de reposer la question de la pertinence du live pour les marques. À voir !

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer