Tendances

En parlant de porno, vous lirez peut-être cet article jusqu’au bout…

Si vous faites comme 80% des internautes, vous ne lirez certainement pas cet article jusqu’au bout. Alors voici quelques recommandations pour ne pas perdre vos lecteurs après quelques lignes.

Faites du porno plutôt que de l’érotisme. Ne vous inquiétez pas si cette introduction a autant de sens que le scénario d’un film X. Car il s’agit en fait de la conclusion de l’article. Une conclusion délibérément placée aux avant-postes.
En effet, si vous partagez quelques gènes avec l’immense majorité des lecteurs, vous n’allez probablement pas lire ce contenu jusqu’à la fin. La modification de la structure de ce papier ne vise donc qu’un seul but : flatter mon égo. Ainsi, je peux me vanter d’avoir obtenu un taux de lecture bien supérieur.

20% des internautes lisent un texte jusqu’au bout
Supérieur à quoi ? Eh bien, entrons enfin dans le vif du sujet ! Le site SumoMe – auteur de plug-ins analysant le contenu de sites Internet – a passé tout récemment au crible le comportement de plus de 650’000 visiteurs. Constat alarmant : seuls 20% d’entre eux lisent les articles jusqu’au bout.

Pire, le visiteur lambda ne consulte en moyenne qu’un quart de votre œuvre avant de perdre son désir textuel. Pour les moins doués en maths, cela signifie que 8 personnes sur 10 décrochent précocement et s’en vont voir ailleurs si la prose est plus verte.

Comme vous avez déjà lu la fin de l’article, vous pouvez aller maintenant prendre votre café, draguer la secrétaire, pianoter sur Facebook ou piquer un roupillon. Je ne vous en voudrais pas, promis !

55% des visiteurs passent moins de 15 secondes sur un site
J’entends déjà des collègues protester et prétendre que les sujets des articles analysés par SumoMe étaient peut-être aussi passionnants qu’un discours du 1er août, ou que le style du rédacteur devait être aussi excitant qu’un obèse en string s’exerçant au pole dance.

Cependant, aucune rhétorique ne parvient à masquer l’implacable verdict des statistiques. Surtout quand ce dernier s’étoffe d’autres chiffres à faire blêmir le plus optimiste des plumitifs : 55% des visiteurs passent moins de 15 secondes sur un site (selon une étude de Time Magazine) et vous ne disposez que de 8 secondes – comme je l’expliquais dans un article précédent – pour capter l’attention d’un visiteur.

Un petit dernier pour perdre toute votre libido éditoriale ? Près de 80% des internautes scannent un texte au lieu de le lire mot à mot.

Le viagra du copywriter pour contrer l’orgie d’abandons
Vous êtes encore là ? Un véritable irréductible de la syllabe, bravo ! Ou alors attendez-vous peut-être de découvrir le véritable rapport entre le porno et la rédaction ?
Heureusement, face à cette orgie d’abandons, il existe des solutions. Le viagra du copywriter, en quelque sorte. Permettez-moi d’en partager dix.

  1. Peaufinez le titre et l’accroche. Remettez l’ouvrage sur le clavier autant de fois que nécessaire.
  2. Travaillez davantage le titre et l’accroche, car je parie que vous pouvez mieux faire.
  3. Répétez les recommandations 1 et 2 jusqu’à ce que vous sentiez des crampes dans vos doigts.
  4. Placez toutes vos informations importantes au début de l’article, selon le principe de la pyramide inversée.
  5. Pensez à l’acronyme INSECON lorsque vous rédigez. INSECON pour informer, séduire, convertir.
  6. Si vous voulez récolter des infos sur votre visiteur (coordonnées ou email) ou l’encourager à effectuer une démarche (s’abonner, acheter ou cliquer), mieux vaut placer votre appel à l’action le plus rapidement possible.
  7. Insérez des images dans l’article, surtout s’il est long (eh oui, la taille compte !), afin de maintenir l’attention du lecteur. Par contre, ne vous sentez pas obligé de mettre des mannequins à moitié dénudés.
  8. Permettez à votre texte de respirer, à l’aide d’intertitres et de listes à puces.
  9. Ne suivez surtout pas l’exemple de cet article à la structure complètement schizophrène.

Que vient faire Rocco Siffredi dans ce texte ?
En conclusion, faites du porno plutôt que de l’érotisme. Révélez le maximum immédiatement et passez à l’action sans tabou. Attiser trop longtemps le désir des internautes s’avère aussi dangereux que d’inviter Rocco Siffredi à l’inauguration d’un pensionnat de jeunes filles : plus personne n’a le temps ni l’envie de patienter. Sauf vous, qui avez héroïquement résisté jusqu’ici.

En récompense, je vous livre donc la dixième recommandation : un brin d’originalité permet toujours de se distinguer ! Et parfois de garder les lecteurs jusqu’au point final. Totalement jouissif, je vous l’assure !

[ASIDE]

Sources :

https://sumome.com/stories/how-many-visitors-read-article?ref=sumome-email-story-how-many-visitors-read-article
http://blog.hubspot.com/marketing/chartbeat-website-engagement-data-nj#sm.0000vrqv6e1djsf1hswpt1gbq6yi5
http://time.com/12933/what-you-think-you-know-about-the-web-is-wrong/
[/ASIDE]

Tags
Voir plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button
Close