Actualité

Enquête Manpower : La génération Y se voit travailler plus longtemps et de manière moins stable

En 2020, plus du tiers de la main-d’oeuvre mondiale sera représentée par la génération du millénaire, les personnes nées entre 1982 et 1996. Pour connaître la façon dont les jeunes de cette génération envisagent leur carrière, Manpower a réalisé une vaste enquête auprès de 19 000 d’entre eux dans 25 pays. Les résultats obtenus font l’objet de plusieurs publications dont la première est consacrée à la génération du millénaire au travail à l’horizon 2020.

  • Les Y envisagent leur carrière comme un ultra-marathon. En Suisse, 53 % des interrogés s’attendent à rester actifs au-delà de 65 ans et 8 % estiment qu’ils ne prendront jamais de retraite.
  • Ils pensent qu’ils travailleront plus dur et plus longtemps que les générations précédentes. Dans notre pays, 87 % des Y affirment travailler plus de 40 heures par semaine et 22 % plus de 50 heures. Par ailleurs, 84 % d’entre eux prévoient des pauses significatives durant leur carrière.
  • Les Y suisses comprennent l’importance de maintenir leur niveau d’employabilité. 69 % d’entre eux souhaitent consacrer une partie de leur temps et de leur argent pour la formation et 77 % estiment important de développer leurs compétences en cours de carrière.
  • La réussite professionnelle est de plus en plus déterminée par la capacité d’apprentissage, l’enquête relate que 93 % des Y suisses ont une aptitude à apprendre moyenne à forte. Pour les employeurs, prendre conscience de cette capacité d’apprentissage constitue une opportunité à saisir pour motiver les Y et les retenir dans leur entreprise. L’étude souligne l’existence d’une corrélation positive entre le succès d’une carrière et la facilité d’apprentissage.
  • Plus des trois-quarts des membres de la génération du millénaire occupent actuellement un poste à plein temps. Cependant ils sont ouverts à des formes non traditionnelles d’emploi et, dans un avenir proche, 42 % d’entre eux envisageraient de travailler en indépendant, en gig work (petits boulots) ou en portefeuille, c’est-à-dire de cumuler plusieurs emplois, malgré les risques connus de ces formes d’emploi.

« Cette enquête montre que les employeurs doivent désormais faire preuve de créativité et de souplesse pour proposer de nouvelles façons de motiver la génération du millénaire. La nécessité de répondre à leurs forts besoins de défis, de progression, de diversité, de reconnaissance et de sécurité, représente une combinaison d’éléments qui impliquent une redéfinition de la relation employeur-employé. Je reste persuadé de la capacité des entreprises à montrer aux Y les bénéfices qu’ils peuvent gagner à s’engager sur le long terme. », commente Patrick Maier, General Manager de Manpower Suisse.

Résultats complets de l’enquête Manpower « Génération du millénaire et carrière : horizon 2020 » ainsi que graphiques de l’étude disponibles sur Manpower.ch/GenerationY.

Tags
Voir plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer