Tendances

Et si vous communiquiez avec un drone ?

Capture-d’écran-2014-02-03-à-21.38.15Depuis quelques années les drones font régulièrement l’actualité. En Suisse il ne faut pas de permis ou d’autorisation pour en piloter un. Seuls impératifs : toujours garder le contact visuel avec son drone et ne pas le faire circuler au-dessus d’une foule, pour des raisons de sécurité. Et parce qu’ils sont faciles à diriger, l’utilisation des drones semble à la portée de tous.

Régulièrement, ces petites machines volantes radiocommandées font parler d’elles parce qu’on leur découvre une nouvelle utilisation à laquelle personne n’avait pensé. Que ce soit pour des applications militaires, protéger ou observer la faune, surveiller les autoroutes ou les réseaux ferroviaires… les utilisations semblent infinies. Et dans la communication, y-a-t-il un intérêt à employer des drones ?
L’utilisation d’un drone pour de la publicité n’est pas un fait nouveau. C’est même l’un de ses usages principaux, par le biais des prises de vue aériennes. C’est une alternative économique aux prises de vues par hélicoptère (un drone équipé coûte dans les 4’000 francs) et, surtout, la taille du drone facilite les prises de vue délicates. Certains secteurs l’ont bien compris : le secteur immobilier pour photographier des maisons à vendre ou des terrains, lors de manifestations sportives ou culturelles (le Swatch Free4Style d’Estavayer, par exemple, filme ses compétitions de FBMX à l’aide d’un drone), mais aussi le secteur du tourisme. Un bon exemple est celui de l’entreprise californienne Captain Dave’s qui propose des excursions pour observer les dauphins et les baleines. Pour illustrer la beauté et la diversité de ses excursions, le patron de l’entreprise a filmé des dauphins et des baleines avec son drone. Au final, il a obtenu une vidéo de 5 minutes, avec des images à couper le souffle. Celle-ci est devenue virale et comptabilise aujourd’hui près de 9 millions de vues sur Youtube.

amazon primeair

D’autres entreprises ont eu l’idée d’utiliser les drones de manière détournée, pour communiquer. C’est le cas par exemple de DroneCast, une société américaine qui prend le drone comme un support d’affichage, à la manière de la publicité aérienne remorquée par les avions. Parce que ce format publicitaire est totalement inédit, nul doute qu’il sera bien plus remarqué et mémorisé qu’une affiche traditionnelle.
Comme toute innovation qui fait le buzz, il est de bon ton d’utiliser les drones pour faire parler de soi. C’est ainsi que Coca Cola Singapour a utilisé des drones pour apporter des canettes de Coca Cola aux ouvriers travaillant sur les nombreux bâtiments en construction de la ville. Parce que ces travailleurs sont souvent des étrangers, vivant loin de leurs familles, Coca Cola a choisi de leur livrer des boissons, accompagnées de messages de gentillesse pour les remercier et les encourager. Parfait pour appuyer le message « happiness everywhere » de la marque.
C’est aussi dans cette optique qu’Amazon a annoncé la livraison prochaine de certains articles aux Etats-Unis par le biais de drone. PrimeAir vise certes à alléger la logistique de livraison, mais c’est aussi et surtout un moyen de faire parler de soi et de positionner Amazon comme une entreprise à la pointe de l’innovation. La vidéo de présentation compte d’ailleurs près de 15 millions de vues sur YouTube.
Alors, le drone sera-t-il bientôt un outil publicitaire incontournable ? C’est possible, reste à voir si ses usages continueront à se développer et dépasseront le simple effet de mode.

Renée Bäni, @Reneebani

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer