Actualité

Evénementiel : les grandes foires n’ont pas encore retrouvé les revenus et les fréquentations d’avant la pandémie

Le secteur des foires et salons est encore loin de la situation “pré-Corona”. C’est ce que montre la statistique des salons 2021 de l’association professionnelle Expo Event Swiss LiveCom Association. Toutefois, on peut parler d’une légère reprise par rapport à la situation dramatique de 2020. Il est en outre réjouissant de constater que les events grand public LUGA (Lucerne) et la BEA (Berne) ont pu être organisés lors de ce premier trimestre 2022 encore timide. Au total, en comparaison avec les chiffres dramatiques de 2020, presque deux fois plus de foires ont pu être organisées en 2021 (2020 : 38 foires / 2021 : 73 foires). Il reste cependant encore un long chemin à parcourir pour atteindre la situation pré-pandémique (2018 : 193 salons).

Le secteur continue de souffrir d’une grave baisse de son chiffre d’affaires
Le chiffre d’affaires réalisé au total en 2021 par les places et organisateurs de foires a augmenté de 30% par rapport à l’année précédente, passant de 263,7 millions à 342,5 millions. Si l’on compare ce chiffre d’affaires à celui de 2018 (766,7 millions), on constate toutefois qu’il ne représente même pas la moitié des années précédant la pandémie. En conséquence, les résultats d’exploitation de l’année 2021 sont restés mauvais, avec une perte d’exploitation consolidée de -39,7 millions de CHF (2020 : 137,7 millions de CHF). Ce n’est probablement que grâce aux mesures de soutien financier que les membres de l’association employaient encore 1 066 collaborateurs fin 2021 (2018 : 1 565 collaborateurs), malgré l’effondrement massif des affaires au cours des deux dernières années.

Un coup d’œil sur le nombre de visiteurs montre que la situation en 2021 (1,4 million) a certes doublé par rapport à 2020 (0,7 million), mais que le nombre de visiteurs de 2018 (7 millions) est encore loin. Globalement, on constate une chute de 62% pour tous les formats de salons par rapport à 2018. Les salons grand public généraux sont particulièrement touchés avec une baisse de 90%, suivis des salons professionnels B2B avec -57% et des salons grand public thématiques avec -40%. Ces chiffres soulignent l’énorme préjudice économique.

Les chiffres de fréquentation de la LUGA et de la BEA sont positifs
La 43e foire de printemps de Suisse centrale, la Luga, a accueilli plus de 120 000 visiteurs du 22 avril au 1er mai. Cela correspond aux chiffres de la dernière Luga en 2019. Après l’annulation des Luga 2020 et 2021, la direction de la foire est extrêmement satisfaite de ce résultat : “Nous sommes très heureux d’avoir pu reprendre là où nous nous étions arrêtés. Après deux ans de pandémie, cela a dépassé nos attentes”, déclare la directrice du salon Luzia Roos. Luzia Roos poursuit en expliquant que la très bonne ambiance sur le site de la foire a été particulièrement remarquée : “Nous avons senti que la Luga manquait à nos visiteurs. Le besoin de vivre à nouveau quelque chose était grand”. Un vote en faveur du commerce en direct et du contact humain immédiat”.

La première BEA après la pause pandémique a même accueilli plus de 300’000 visiteurs du 29 avril au 8 mai 2022 sur le site de BERNEXPO. La joie de l’organisateur BERNEXPO GROUPE est grande. “Au total, avec plus de 300’000 visiteurs, nous avons dépassé le résultat de 2019. C’est un succès formidable qui montre que la BEA connaît un véritable boom après les restrictions dues à la pandémie. Tant les visiteurs que les quelque 750 exposants ont apprécié la liberté retrouvée à la BEA, tout comme nous en tant qu’organisateurs – l’ambiance était formidable. En bref, les gens attendaient cette BEA”, explique Adrian Affolter, responsable du secteur.

 

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria" Réagissez à ce post en laissant vos commentaires ! Cominmag.ch c'est aussi Cominmag Live et en podcast

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag.ch
Daily Newsletter