Actualité

Fondation Statistique Suisse en Publicité : Recettes publicitaires en hausse malgré le Covid-19

La Fondation Statistique Suisse en Publicité a de nouveau collecté les chiffres des dépenses publicitaires sur le marché suisse. Les recettes publicitaires nettes déclarées pour l’année 2021 s’élèvent à un total de CHF 3,98 milliards, soit une progression de 202 millions (+5,4 %) par rapport à l’année précédente. Comparé à 2020, les recettes publicitaires de pratiquement toutes les catégories de médias répertoriées sont en hausse. Alors que durant la première année de pandémie de Covid-19, les recettes publicitaires enregistraient un recul inhabituellement important, la situation s’est désormais quelque peu détendue, même si nous ne renouons pas encore avec les niveaux d’avant pandémie, puisque les résultats de 2021 sont de 11,6 % inférieurs aux valeurs de 2019.

Les objets publicitaires et de promotion des ventes (+1,7 %), presse (+1,8 %), la publicité extérieure (+2,1 %) et la radio (+4,8 %) enregistrent une croissance de leurs recettes publicitaires. La télévision (+10 %), la publicité en ligne (+22,1 %) et le cinéma (+45,4 %) connaissent même une croissance très largement au-dessus de la moyenne.

Pour la première fois depuis une dizaine d’années, l’évolution des recettes publicitaires (+5,4 %) a été meilleure que celle du PIB (+3,7 %); cela s’explique par le fait qu’en 2020, le secteur publicitaire, comparé à d’autres secteurs économiques, a été impacté plus fortement que la moyenne par la pandémie de Covid-19.

La publicité directe et la presse et se taillent une fois encore la part du lion
La publicité directe enregistre, entre 2020 et 2021, un léger fléchissement (–1,6 %), mais il faut garder à l’esprit que l’année précédente, cette catégorie avait été la moins touchée par la baisse des recettes. Avec 20,4 % de part de marché, la publicité directe s’arroge pour la deuxième année consécutive la plus grosse part du gâteau publicitaire mesurable, suivie par la presse, à 18,6 % (voir graphique). Concernant la publicité en ligne, les investissements publicitaires à l’étranger (notamment sur les moteurs de re- cherche et les réseaux sociaux) ne sont pas pris en compte dans les dépenses publicitaires suisses, ceci pour des raisons de méthodologie.

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria" Réagissez à ce post en laissant vos commentaires ! Cominmag.ch c'est aussi Cominmag Live et en podcast

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag.ch
Daily Newsletter