Stratégie

iBeacon et les possibilités pour les marques

Capture-d’écran-2014-02-03-à-21.38.15En Suisse, alors que le marché des smartphones est encore dominé par Apple, la technologie iBeacon offre de nombreuses opportunités pour les marques qui souhaiteraient connecter le monde des objets au digital.

iBeacon, qu’est-ce donc ?
iBeacon est une technologie IOS 7 qui permet de transférer de l’information entre un périphérique IOS (iPhone ou iPad, mais qui fonctionne aussi avec Android) et un capteur iBeacon, appelé « Beacon », par le biais du Bluetooth BLE (qui consomme moins de batterie que les précédentes versions du Bluetooth ou en comparaison avec le Wifi).
Une fois installé dans un lieu, le boîtier Beacon transmet de l’information à un smartphone à proximité (dans un rayon de 50 mètres environ). Pour cela il faut que l’utilisateur ait téléchargé l’application nécessaire, autorisé les notifications Push et activé son Bluetooth.

Les utilisations pour les marques ?
Parce que les signaux GPS en intérieur sont plutôt mauvais, iBeacon se positionne sur le créneau de la géolocalisation d’intérieur, offrant ainsi de vraies opportunités pour les magasins.
La première marque à avoir testé cette technologie n’est autre qu’Apple elle-même, dans ses Apple Store américains. En autorisant les notifications, l’acheteur peut enrichir son expérience dans le magasin, en recevant des notifications précises selon l’emplacement où il se trouve. Par exemple, une invitation à profiter des réductions sur les produits sur la table à sa droite, ou la possibilité de lire des avis d’autres consommateurs sur les produits se trouvant à sa gauche… On pourrait imaginer une nouvelle expérience du shopping, améliorée par les informations distribuées sur le smartphone du client, au fil de ses déambulations dans les points de vente.
En Allemagne, la firme Philips a développé un projet intéressant pour les supermarchés. Lorsqu’un client recherche un produit spécifique sur l’application, il est localisé par le système iBeacon. Le système envoie ensuite des informations à des ampoules placées au plafond, qui se chargent de le guider dans les rayons jusqu’au produit qu’il recherche.
Dans le domaine culturel, une autre initiative est digne d’être signalée : c’est celle de la Maison de Rubens à Anvers. Les visiteurs sont invités à télécharger l’application du musée, puis, lorsqu’ils sillonnent le musée et s’approchent d’œuvres en particulier, les capteurs Beacon, stratégiquement placés, les informent sur l’histoire de ces peintures et des œuvres à proximité.
L’événementiel a également de quoi s’intéresser à cette technologie. Imaginez-vous à l’entrée d’un festival : au lieu de recevoir un plan du site, vous seriez invités à télécharger l’application et à simplement vous laisser guider au fil de votre promenade.
L’avantage des capteurs iBeacon est qu’ils sont accessibles (environ 25$ par capteur) et discrets. Ce qui coûte plus cher est le développement de l’application qui intègre la technologie, mais il est toujours possible d’utiliser une application « officielle » existante (ce que propose la société HappyBeacon par exemple).

Une équivalence au NFC ?
Le rapprochement avec la technologie NFC (Near Field Communication) est tentant. En effet, ces deux technologies proposent de connecter le mobile avec des objets. Il y a cependant quelques différences. En premier lieu, le rayon d’activation : alors que le iBeacon se détecte dans un rayon de 50 mètres, et sans que l’utilisateur n’ait besoin de faire quoique ce soit, avec le NFC l’utilisateur doit mettre en contact direct son smartphone avec le capteur (dans un champ de quelques centimètres). Le geste est donc intentionnel de la part de l’utilisateur, alors qu’avec iBeacon la connection est plus intrusive. Les capteurs NFC sont également bien moins chers (ils coûtent environ 1$), et sont aussi plus petits que les capteurs iBeacon, qui restent cependant très discrets. Enfin, dernière différence et non des moindres, les périphériques IOS ne sont pas équipés de capteurs NFC, Apple ayant préféré développer sa propre technologie.

Peut-on s’attendre au développement des utilisations d’iBeacon au cours des prochains mois ? Bien que la technologie soit intéressante, pour qu’elle soit adoptée par les utilisateurs il faut qu’elle apporte une vraie valeur ajoutée à l’expérience shopping. Pour le moment, les quelques initiatives semblent davantage servir les intérêts des entreprises qui y voient une nouvelle manière innovante de convertir l’acte d’achat. Reste à savoir si le consommateur y trouvera un intérêt.

@ReneBani

Tags

Articles similaires

2 Commentaires

  1. Comme souvent, voilà une nouvelle technologie intellectuellement intéressante. Elle offre de grandes possibilités au vendeur ou à l’émetteur de communications, ce qui est plutôt chouette. Mais pour que ça marche, il faudra que les expériences proposées soient vraiment enrichissantes et différentes. Et aussi (surtout) qu’Apple améliore considérablement l’autonomie de ses appareils, parce qu’en gros il faudrait laisser le Bluetooth activé en permanence. Et ça aujourd’hui, c’est une très mauvaise idée 😉

  2. De la l’intérêt de l’utilisation du XPS (positionnement hybride) qui permettra de positionner l’appareil d’abord par le réseau mobile, ou GPS ou Wi-Fi et lors que l’utilisateur est assez proche (3 mètres), on reçoit une notification pour lancer l’application en activant le Bluetooth avec un timer pour le désactiver (5, 10 ou 15 minutes).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer