Actualité

KS/CS 2018: une année mouvementée pour l’association

L’assemblée générale 2019 de KS/CS Communication Suisse s’est tenue au Musée de la Communication à Berne. Un lieu qui, comme l’a rappelé Filippo Lombardi, conseiller aux États et président de l’association faîtière, n’est pas seulement approprié en raison de son nom. Il a par ailleurs relevé que KS/CS, comme le reste de la branche, a connu une année 2018 mouvementée. A cette occasion, l’IGEM a d’ailleurs présenté son digiMONITOR.

Dans son discours d’ouverture de la 94e assemblée générale de l’association faîtière de la communication commerciale, son président de longue date, le conseiller aux États Filippo Lombardi, a souligné que le paysage associatif était également affecté par les bouleversements de la branche de la communication: «La situation inconfortable a été rendue plus difficile par le fait que les GAFAN (Google, Amazon, Facebook, Apple et Netflix) grignotent de plus en plus le gâteau publicitaire helvétique. Cela est d’autant plus incompréhensible qu’ils sont particulièrement silencieux lorsqu’il s’agit d’assurer les conditions-cadres libérales dans notre pays.»

Un garant pour la branche de la communication
Filippo Lombardi a souligné, dans ce contexte, le rôle extrêmement important de l’association faîtière pour préserver l’indépendance politique et juridique de la branche de la communication. En 2018, KS/CS s’est particulièrement intéressé à des questions telles que la protection des données, la protection des droits d’auteur, la révision partielle de l’Ordonnance sur la radio et la télévision (ORTV) et l’initiative No Billag. Un succès qui n’aurait pas été possible sans le soutien actif des partenaires de premier ordre de KS/CS: Admeira, APG/SGA, Clear Channel, Goldbach Group, JTI, Mediaschneider, Philip Morris, SRG SSR, Swisscom, Médias Suisses, des associations professionnelles comme economiesuisse ou l’USAM, ainsi que des associations partenaires dans la branche de la communication.

La Commission suisse pour la loyauté est un atout important
En 2018, la communication commerciale a également largement bénéficié du travail de la Commission suisse pour la loyauté (CSL) qui s’est notamment traduit par une plus grande sensibilisation des médias. Le Conseil fédéral a souligné à plusieurs reprises qu’il considère que les nouvelles lois ne sont ni significatives ni utiles tant qu’il existe une autorégulation qui couvre cette fonction de manière satisfaisante. Ainsi, le Conseil fédéral sait qu’il bénéficie de partenaires de choix avec l’UE et l’OCDE. En outre, aucune autre organisation publique ou privée en Suisse n’a autant de connaissances spécifiques de la branche que la CSL. Cependant, Filippo Lombardi a relevé que le financement de la CSL était un sujet sensible. KS/CS est de loin le donateur le plus important. Dans les mois à venir, l’association fera des propositions pour un financement plus durable de la CSL. Toutefois, cela ne signifie pas pour autant que Communication Suisse ne prendra pas ses responsabilités.

Une année mouvementée pour l’association faîtière
Malgré les chiffres noirs, Filippo Lombardi n’est pas que satisfait de l’année 2018. Ceci notamment au regard de la diminution du nombre de membres, de la réorganisation interne ainsi que de la démarcation claire entre l’association faîtière et les autres associations du secteur. Afin que la voix de KS/CS se fasse mieux entendre à l’avenir, M. Lombardi a expliqué que l’association nommerait également un secrétaire général. Son identité ne peut toutefois pas être relevée à ce jour puisqu’il demeure soumis à ses obligations professionnelles actuelles. Il prendra ses fonctions dans les mois à venir et disposera d’un délai de trois mois pour élaborer de nouvelles lignes directrices sur la façon dont l’association doit se repositionner. Le département administratif de la directrice Ursula Gamper n’en sera pas affecté.

4e assemblée générale de la section alémanique
Si la 94e assemblée générale de l’association faîtière s’est tenue au Musée de la Communication, il en fut de même pour la 4e assemblée générale de la section suisse alémanique de KS/CS Communication Suisse. Le président Christian Merk, qui est également vice-président exécutif de l’association faîtière, a déclaré qu’un des défis clés demeure l’amélioration de la perception de l’association. A l’instar de la section romande, exemplaire en termes d’événements et d’autopromotion, la section alémanique devrait également effectuer une promotion plus active à l’avenir. Comme lors de l’assemblée générale de l’association faîtière, tous les points de l’ordre du jour ont été acceptés et décharge a été donnée au conseil d’administration.

L’IGEM-digiMONITOR 2019
Lors de l’assemblée générale de KS/CS Communication Suisse, l’IGEM (Interessengemeinschaft elektronische Medien) et la REMP (Recherches et études des médias publicitaires) ont présenté pour la première fois le très attendu digiMONITOR 2019. Principale constatation: les médias classiques tels que la télévision, la radio et le cinéma continuent d’atteindre la majorité du grand public, mais l’utilisation par les jeunes Suisses de 15 à 29 ans n’a cessé de diminuer ces dernières années. Dans ce groupe d’âge, les services de streaming Spotify et Netflix ont connu la plus forte croissance, tandis que l’utilisation de Facebook a considérablement diminué.

Tags
Voir plus

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button
Close