Actualité

La baisse des recettes publicitaires contraint L’Illustré à réduire sa rédaction

La rédaction du magazine L’illustré doit réduire ses effectifs et se réorganiser. Le motif de cet allègement structurel devenu nécessaire est la forte baisse des recettes publicitaires au cours des dernières années. L’illustré mise désormais sur une solide équipe rédactionnelle de base et un recours accru à des indépendants issus de Suisse romande.

Depuis plusieurs années, la baisse des recettes publicitaires soumet le marché des journaux et des magazines à une pression très forte. L’illustré est également confronté à cette évolution depuis cinq ans environ. De plus, les conséquences économiques de la crise du coronavirus sont venues aggraver la situation. Alexander Theobald, CEO de Ringier Axel Springer Suisse, déclare à ce sujet: «L’illustré possède une place bien établie sur le marché en Suisse romande; son lectorat s’est même étoffé en 2019 et il est toujours très apprécié du public. Cependant, nous devons établir de nouvelles bases pour l’avenir du titre, car les recettes publicitaires ont diminué de plus de 50% au cours des six dernières années.»

La restructuration inclut la suppression de huit postes, dont quatre licenciements et quatre départs à la retraite anticipés. Michel Jeanneret, rédacteur en chef de L’illustré: «Je regrette profondément que nous devions nous séparer d’un certain nombre de collègues que nous apprécions beaucoup. Une telle décision est particulièrement douloureuse. Nous sommes cependant conscients que cette mesure est inévitable si nous souhaitons préserver l’existence de L’illustré.» Pour les collaborateurs licenciés, des mesures complémentaires allant au-delà des prescriptions légales sont mises en œuvre.

Désormais, une rédaction de 23 personnes constituera le cœur journalistique de L’illustré. Elle sera soutenue par un pool de collaborateurs indépendants renforcé, auquel il sera fait appel de façon ciblée selon les besoins. «Avec l’équipe ainsi restructurée et un recours plus fréquent aux indépendants en Suisse romande, nous mettrons tout en œuvre pour rester ce que nous sommes pour notre lectorat depuis 99 ans», déclare Michel Jeanneret. «Un gage de qualité et un fidèle compagnon dans toutes les situations, surtout dans le monde digital où nous vivons actuellement.»

Le 1er avril, L’illustré a lancé «Mes Droits», une nouvelle plateforme en ligne qui propose des conseils juridiques aux abonnés. Le magazine prévoit de plus une autre extension de son offre numérique, un remaniement complet de son club de lecteurs et une promotion spéciale pour ses 100 ans l’année prochaine.

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer