Actualité

La Commission Suisse pour la Loyauté s’offre une campagne audacieuse pour ses 50 ans

50 ans après la séance constitutive du «Tribunal d’honneur» de la branche (l’ancienne appellation de la CSL à ses débuts), la Commission Suisse pour la Loyauté lance une campagne publicitaire en clin d’œil avec trois sujets illustrant les motifs de plainte les plus fré­quents : la publicité agressive, la publicité sexuellement discriminatoire (sexisme) et la publicité trompeuse. A savoir: un morceau de tourte qui montre agressivement ses «dents», une banane qui enlève sa pelure de manière obscène, ainsi qu’un bâton de glace à l’eau qui nous fait un pied de nez.

C’est grâce au soutien actif et généreux de l’agence Havas (création artistique), de la SGA (sites d’affichage), de mediaschneider (freespace) et de Christinger Partner (impression des affiches) ainsi que des donateurs et partenaires ci-après (cités par ordre alphabétique, liste non exhaustive) que cette campagne a pu être réalisée: Alliance Suisse d’Agences de Publicité (ASW), Association Médias Suisses, Association Suisse des Annonceurs (ASA-SWA), Association Suisse des Banques de Crédit et Etablissements de Financement (ASBCEF), Association Suisse du Marketing de Dialogue (SDV), Club de la publicité de Zurich, Communauté d’intérêts de l’industrie des cartes de paiement électronique (KARTAC), leading swiss agencies (lsa), Swisscom, Zurich Compagnie d’Assurances SA et bien d’autres encore.
Capture d'écran 2016-09-02 17.37.05Capture d'écran 2016-09-02 17.37.20 Capture d'écran 2016-09-02 17.37.27

Activités de la Commission Suisse pour la Loyauté
Outre la branche de la communication, la Commission pour but de sensibiliser également de manière accrue les milieux politiques, les médias et les consommateurs à l’importance du concept d’autorégulation.

Ces activités ont commencé début mars dans le cadre d’une session du groupe parlementaire «Médias et Communication» (GMC) avec une prise de position en faveur de l’autorégulation de la conseillère fédérale Doris Leuthard qui, comme la conseillère aux Etats Pascale Bruderer, avait présidé en son temps la CSL. Se sont ensuivis un éloge de l’autorégulation lors de la Journée de la Publicité organisée par CS Communication Suisse et un discours principal sur ce thème prononcé par le président du Conseil de fondation de la CSL, Filippo Lombardi, lors de la Journée de la Marque organisée par Promarca, qui a rencontré un grand écho auprès des entreprises d’articles de marque.

Suivra encore, au cours de cette année, après la publication d’articles détaillés dans différents médias spécialisés de la branche de la communication, une exposition sur des cas exceptionnels issus de la pratique qui sera pré­sentée à la Galerie de l’ADC (27.10.-10.11.16) ainsi qu’un colloque qui se tiendra à l’Institut européen de l’Université de (29.11.16) sur le thème: «50 ans de la Commission Suisse pour la Loyauté – la pratique publicitaire au banc d’essai».

 

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer