Tendances

La Réalité Augmentée : un nouvel outil pour le retail

Grâce au succès et à la sur-médiatisation du phénomène Pokémon Go, la réalité augmentée s’est considérablement généralisée au cours de ces derniers mois.

Cette nouvelle technologie n’avait eu jusqu’alors que peu d’occasions de se faire connaître du grand public. Avec Pokémon Go, il a été très facile pour le plus grand nombre de tester la réalité augmentée et en quelque sorte de se l’approprier. A présent, elle représente donc pour les marques un enjeu grandissant.

La réalité augmentée, cette technologie qui ajoute des éléments virtuels à notre environnement réel par le biais de casques, de lunettes ou tout simplement de nos smartphones et tablettes, pourrait bien changer la façon dont les entreprises communiquent. Celle-ci ne doit pas être confondue avec la réalité virtuelle, beaucoup plus immersive.

A l’heure où les stratégies e-commerce prennent de plus en plus d’ampleur face à un trafic en magasin de plus en plus faible, la réalité augmentée peut représenter une opportunité grandissante pour les marques de faire augmenter les visites physiques en magasin et d’améliorer le lien avec leurs clients.

Un besoin urgent de se digitaliser
Selon les prévisions, la génération Z représentera 40% des consommateurs d’ici 2020, ce qui va inciter les marques à se digitaliser. D’ores et déjà, près de deux tiers des clients issus de cette génération connectée préparent en amont leur future visite en magasin sur internet.

Malheureusement, cette volonté de digitalisation du retail est réelle mais demeure encore expérimentale. De nombreuses tentatives ont déjà été réalisées, notamment avec Ask Anna, une application permettant de demander des conseils mode à une communauté ou encore les cabines d’essayage virtuelles qui peuvent désormais vêtir à distance ou calculer les mensurations.

La digitalisation peut également être utile dans un souci d’optimisation de l’espace. Dans certaines villes, comme à Paris ou à Londres, certaines enseignes réduisent tout simplement leur espace de vente. C’est le cas de l’enseigne Brice, qui a ouvert un magasin deux fois plus petit que d’ordinaire. Pour compenser cette réduction de la surface de vente, la marque a installé un kiosque digital avec lequel les clients peuvent interagir en renseignant différentes indications sur leurs goûts et ainsi leur permettre de trouver facilement des produits qui leur correspondent. De cette manière, les marques proposent une expérience personnalisée et simplifiée aux consommateurs. Le but étant de ne pas laisser le client en autonomie face à la machine, mais que les forces de ventes puissent bel et bien les accompagner dans le processus d’achat pour mieux les conseiller et que les clients puissent avoir un aperçu global du catalogue.

Un outil de promotion pour augmenter le trafic en magasin
Pour certaines marques, mettre en place une stratégie digitale est également un moyen de faire évoluer leur image pour paraître plus moderne et novatrice. Certaines entreprises peuvent donc voir la digitalisation comme une véritable opportunité de re-positionnement, qui pourrait leur permettre de s’adresser à un nouveau type de clientèle. D’autant plus, qu’à l’heure actuelle, la réalité augmentée n’est pas encore totalement banalisée, mais cela risque très vite de changer. L’effet de nouveauté liée à cette technologie naissante pourrait permettre à la réalité augmentée d’intéresser les consommateurs et de favoriser leur intérêt vis-à-vis des marques.

La technologie pourrait en effet permettre aux consommateurs de se familiariser avec des entreprises qu’ils n’avaient jusqu’alors pas l’habitude de fréquenter. A Londres, l’horloger suisse Tissot a utilisé la réalité augmentée pour interpeller les passants dans la rue, en leur permettant d’essayer en temps réel différents produits de la marque via un écran, ils pouvaient ainsi superposer les différents modèles à leur poignet depuis la rue. Cette mise en avant interactive de sa gamme a permis à Tissot d’augmenter ses ventes de plus de 83 % au cours de l’expérience. Tiffany’s, sur le même principe, a rendu accessible ses produits à travers une application permettant de superposer les bagues sur les mains des futures clientes. Ces différentes mises en application de la technologie permettent donc aux marques d’élargir leur public et de se démocratiser.

Enfin, la réalité augmentée représente également un intérêt promotionnel. L’aspect ludique et innovant de ces nouvelles expériences séduit les consommateurs et la facilité avec laquelle le contenu créé peut être partagé permet aux personnes approchées par la réalité augmentée de devenir de véritables vecteurs de communication pour les marques.

Proposer une expérience unique aux consommateurs
Il est bien connu qu’actuellement, le nombre de visite en magasin diminue au profit du e-commerce et du showrooming, où les clients se rendent en boutique uniquement dans le but de visualiser le produit, l’achat se faisant alors par la suite sur internet pour pouvoir dans certains cas bénéficier de promotions avantageuses. La réalité augmentée pourrait représenter un moyen innovant de fournir des informations supplémentaires sur leurs produits, ce qui est crucial pour conforter les potentiels futurs clients dans leur décision d’achat. D’autant plus que bon nombre de consommateurs seront intrigués de s’essayer à cette technologie.

En France, Leroy Merlin a, par exemple, développé une expérience appelée “Easybuild”, qui offre la possibilité aux clients de visualiser des éléments de mobilier directement dans leur environnement via une tablette ou un smartphone. De cette manière, l’enseigne permet à ses clients de mieux se représenter le produit, une fois installé dans son futur environnement, et de disposer d’informations pertinentes avant son achat. Cette mise en situation peut d’ailleurs s’apparenter à celle de l’HoloLens, qui à la différence des autres appareils va verrouiller l’hologramme dans l’environnement. Cette stabilité va donc permettre à l’utilisateur d’avoir un hologramme plus net et beaucoup plus qualitatif. Jusqu’alors, il est vrai que les expériences de réalité augmentée sur smartphones pouvaient être décevantes, or cet outil offre une mise en situation de qualité bien supérieure à ce qui a pu être réalisé dans le passé. Ce type d’appareil pourrait donc permettre aux entreprises de réduire la frontière entre réel et virtuel et d’apporter une plus-value à l’expérience consommateur, tout en renforçant son lien avec la marque.

Il est évident que la démocratisation des différents appareils va largement les aider à faire naître des concepts innovants qui soient intéressants pour les consommateurs. Cependant, la principale difficulté sera de trouver un concept qui possède une vraie valeur ajoutée pour la marque et non pas seulement un service uniquement pour proposer à ces clients de la réalité augmentée.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer