Actualité

Le chiffre d’affaires de Tamedia en recul de 3% en 2017 mais bénéfice en hausse

Le produit d’exploitation de Tamedia a baissé de 3,0 %, soit 30,6 millions de francs, à 974,2 millions de francs, au cours de l’exercice écoulé. La baisse du produit d’exploitation s’explique par le recul structurel dans le cœur de métier éditorial. Les chiffres d’affaires de la publicité imprimée ont baissé de 35 millions de francs par rapport à l’année précédente. Sans la prise en compte de ces effets spéciaux, le résultat de 21,5 % ou 24,0 millions de francs est supérieure au niveau de l’exercice précédent. Les collaboratrices et collaborateurs ayant droit de Tamedia participent au résultat au travers d’une participation au bénéfice de 6,5 millions de francs (exercice précédent: 5,8 millions de francs).

Médias payants: baisse de la publicité imprimée et progression des abonnements numériques
Le résultat du secteur d’activité Médias payants, qui regroupe les médias payants ainsi que les imprimeries de journaux, est impacté par le net recul du marché de la publicité imprimée. Les offres payantes numériques ont en revanche connu une évolution favorable. En 2017, le chiffre d’affaires (produit d’exploitation) du secteur Médias payants à l’égard de tiers a globalement baissé de 5,0 pour cent, à 586,0 millions de francs (exercice précédent: 616,8 millions de francs). Le résultat d’exploitation avant amortissements (EBITDA) a baissé de ce fait de 12,2 pour cent, à 82,6 millions de francs (exercice précédent: 94,1 millions de francs), ce qui s’est également répercuté sur la marge EBITDA, qui s’élève désormais à 13,7 pour cent (exercice précédent: 14,7 pour cent).

Médias pendulaires: les recettes numériques compensent la baisse de la publicité imprimée
Le secteur Médias pendulaires nouvellement créé inclut les marques de médias nationales 20 Minuten et 20 minutes, la participation dans 20 minuti au Tessin ainsi que les participations dans BT et Metroxpress au Danemark, L’essentiel au Luxembourg et Heute ainsi que heute.at en Autriche. La publicité imprimée enregistre un recul dans les médias payants mais aussi dans les médias pendulaires. La hausse significative des recettes publicitaires dans le secteur numérique n’a pas totalement permis de compenser la baisse de la publicité imprimée en Suisse. Le chiffre d’affaires (produit d’exploitation) du secteur Médias pendulaires à l’égard de tiers a baissé de 5,6 pour cent, à 153,2 millions de francs (exercice précédent: 162,3 millions de francs), en raison d’un effet de consolidation (apport du journal danois pour pendulaires Metroxpress dans une co-entreprise avec une participation minoritaire de Tamedia). Le résultat d’exploitation avant amortissements (EBITDA) a progressé de 30,0 pour cent pour atteindre 50,7 millions de francs (exercice précédent: 39,0 millions de francs).La marge EBITDA a augmenté en conséquence à 32,8 pour cent (exercice précédent: 24,0 pour cent).

Places de marché et Participations: focalisation sur le développement
Durant l’exercice sous revue, le secteur Places de marché et Participations a de nouveau enregistré un résultat de belle facture. Après plusieurs années de forte croissance, le développement des plateformes a constitué une priorité au cours de l’exercice écoulé. En 2017, le chiffre d’affaires (résultat d’exploitation) à l’égard de tiers du secteur Places de marché et Participations a augmenté de 4,1 pour cent, à 235,0 millions de francs (exercice précédent: 225,6 millions de francs). La croissance organique des plateformes de JobCloud AG et de homegate.ch a notamment contribué à la croissance, alors que les comptes ne contiennent plus de chiffre d’affaires généré par FashionFriends en raison de la vente en 2016. Le résultat d’exploitation avant amortissements (EBITDA) a progressé de 7.6 pour cent pour atteindre 91.8 millions de francs (exercice précédent: 85.3 millions de francs). La marge EBITDA a continué à progresser à 39,0 pour cent (exercice précédent: 37,4 pour cent).

Tags
Voir plus

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer