Actualité

Mediapulse repense la mesure de l’audience radio

À la suite d’une large consultation du marché radio, Mediapulse a revu la conception de la recherche radio à partir de 2023: la mesure de l’utilisation linéaire de la radio reposera toujours sur une mesure électronique, qui a fait ses preuves, mais ses coûts diminueront grâce à une réduction de la taille de l’échantillon journalier. Étant déjà bien avancés, les travaux de préparation de ce remaniement de l’échantillon peuvent aujourd’hui être présentés au marché.

De plus, lors des discussions sur l’avenir de la mesure radio, il a été décidé que cette dernière devait également fournir des informations relatives à l’utilisation des contenus radio allant au-delà de leur utilisation linéaire, même si ce n’était pas nécessairement sur la base d’une mesure électronique, ni aux fins d’une intégration dans les données de référence.

Une solution, qui sera appliquée pendant cinq ans de 2023 à 2027 :
Ces derniers mois, Mediapulse a élaboré – avec le fournisseur du système de mesure Mediawatch et GfK Switzerland, ainsi qu’en collaboration avec des représentants des radios privées et de SRG SSR – une solution dans laquelle elle s’est efforcée de trouver un juste équilibre entre, d’un côté, la diminution des coûts et, de l’autre, la perte de qualité que celle-ci peut entraîner.

Échantillon: l’échantillon brut journalier sera réduit, passant de 2400 à 2000 personnes. De plus, la structure des porteurs de montre comportera 50% de porteurs sur une courte durée et 50% de porteurs sur une longue durée (et non plus 60% contre 40%, comme aujourd’hui). Il en résultera certes une légère diminution du nombre de cas sur l’ensemble des analyses et, par conséquent, une perte de précision et de stabilité des résultats de la mesure, mais cette perte restera dans des limites acceptables et pourra être quantifiée sur la base de simulations pratiques.

Il sera par ailleurs toujours possible, pour un client ou un groupe de clients, de financer lui-même une augmentation de l’échantillon dans une région donnée. Les conditions exactes d’une telle augmentation seront à discuter bilatéralement avec Mediapulse.

Coûts: la réduction de l’échantillon se traduira par une diminution de CHF 600 000 des coûts d’exploitation courante annuels, ce qui abaissera ces coûts à CHF 4,8 millions par année pour l’ensemble du marché.

Calendrier
Il est prévu de mettre ces modifications en œuvre début 2023. S’agissant des coûts, cela signifie que la période tarifaire débutant en 2022 et basée sur les prix communiqués la semaine dernière ne s’étendra probablement, à titre exceptionnel, que sur un an et qu’à partir de 2023, les contrats clients seront basés sur les nouveaux prix.

Ecoutes non linéaires
Parallèlement aux modifications de la mesure de l’utilisation linéaire de la radio, on évalue des modèles permettant d’exploiter des sources d’informations supplémentaires relatives, d’une part, à la consommation non linéaire de contenus radio et, d’autre part, à des données complémentaires demandées par le marché, telles que le taux de pénétration de l’écoute par casque. Ces travaux sont réalisées en coordination avec les organes concernés de Mediapulse. De plus amples informations seront communiquées ultérieurement.

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag.ch