Actualité

Polycom, l’école du Groupe SAWI, lance Polycomedy

Dépasser les frontières, c’est ce que doit faire une école d’aujourd’hui avec des étudiants à qui la vie professionnelle demandera sans cesse d’innover et dépasser leur propre rôle. L’innovation pédagogique est une nécessité permanente, surtout pour la première école de Marketing & Communication de Suisse romande. En poursuivant ses efforts pour rapprocher ses enseignements des besoins réels des entreprises et du marché Suisse, Polycom propose, avec Polycomedy, une méthode innovante et moderne pour accroître la pertinence professionnelle de ses élèves : raconter des histoires, développer des contenus, convaincre et entraîner un auditoire, avoir confiance en soi, travailler ensemble, monter et gérer un événement de A à Z, sont autant de savoirs et qualités qu’il faudra mobiliser pour réussir cette première romande.

Avec Polycomedy, Polycom et le Groupe SAWI amènent une nouvelle concrétisation de leur conviction qu’il faut sans cesse moderniser les contenus d’enseignement mais aussi les façons d’apprendre en proposant des expériences fortes et formatrices. A partir d’une forme actuelle, le stand-up, les étudiants devront mobiliser et développer bon nombre de hard skills (savoir-faire) et soft skills (savoir-être) si utiles aux métiers du marketing et de la communication, si recherchées par les entreprises et largement recommandées par la recherche sur le management contemporain.

Autour de Thomas Lecuyer, tous les étudiants de deuxième année de Polycom seront mobilisés par ce projet. Après 14 années passées à archiver et étudier la publicité mondiale au sein du célèbre festival « La Nuit des Publivores », Thomas, qui est aussi journaliste, auteur et critique de cinéma, a ouvert le « Lido Comedy Club » à Lausanne, qui est vite devenu une référence en terme de scène d’humour en Suisse comme en France. « La synthèse de mes expériences dans ces trois univers, publicité, humour et journalisme, m’ont amené à créer cette formation avec Polycom et le Groupe Sawi. », commente Thomas Lecuyer.

Commentaires d’autres enseignants
« Savoir captiver un auditoire et intéresser les gens à ce qu’on raconte, ce sont des atouts majeurs pour tous les métiers. Je me réjouis de transmettre ce que je sais aux étudiants, et d’apprendre à leur contact !», déclare Thomas Wiesel.

Et Marina Rollmann d’ajouter : « Non seulement le storytelling et la prise de parole publique sont des notions capitales dans le monde professionnel, mais ce projet est très intéressant sur le plan humain. J’espère que grâce à lui les élèves développeront des dynamiques de travail riches, se découvriront des aptitudes insoupçonnées et pourquoi pas des vocations!”

Le rendez-vous est pris pour le mois de juin !

Tags
Voir plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer