Actualité

Seul un quart des boutiques en ligne est accessible aux personnes souffrant d’un handicap

La 5e étude suisse sur l’accessibilité digitale met l’accent sur le commerce en ligne : 1,7 million de personnes en situation de handicap sont confrontées à des obstacles parfois infranchissables dans le cadre de leurs achats en ligne, ce qui les exclut tout simplement ce mode d’achat. Résultat des offres non accessibles empêchent 20% de la population suisse de profiter d’une égalité de droits dans l’espace numérique.

Situation
Le shopping en ligne est devenu une évidence. La crise du coronavirus a accéléré cette évolution et le commerce en ligne suisse a connu une croissance de plus de 35% au cours du premier semestre 2020. Il est donc d’autant plus important que toute la population puisse participer dans la même mesure à ces offres numériques et effectuer ses achats en ligne de manière autonome. Avec 10 des 41 boutiques en ligne testées, seul un peu moins d’un quart est utilisable à très utilisable par des personnes en situation de handicap. 17 boutiques en ligne sont partiellement utilisables. Elles présentent des obstacles qui, dans certains cas, sont si importants qu’ils rendent impossible la finalisation d’un achat en ligne. 14 boutiques en ligne ont dû être classées comme non accessibles: elles enfreignent les règles d’accessibilité de base de manière grave et répétée. Les exploitants de boutiques en ligne semblent souvent oublier qu’il existe de nombreuses personnes présentant des capacités auditives, visuelles, motrices et cognitives limitées.

Quelles sont les entraves ? 
Les obstacles numériques sont très divers sur Internet, comme le montrent les exemples qui vont suivre. Si des options de produits, de paiement ou de livraison ne peuvent être gérées à l’aide du clavier dans le cadre du shopping en ligne, toutes les personnes qui ne sont pas en mesure d’utiliser une souris d’ordinateur (ou tout autre dispositif de pointage), en raison notamment de handicaps moteurs tels que des tremblements musculaires, sont défavorisées.

Des contrastes insuffisants des éléments de navigation ou de commande rendent le processus de shopping impossible ou sensiblement plus difficile pour les personnes en situation de handicap visuel. Si certaines informations ne sont disponibles que sous la forme d’images, comme c’est malheureusement souvent le cas, les personnes non voyantes sont défavorisées.

Dans le cas des vidéos de produits ou de fabricants sans option écrite alternative des informations données oralement, ce sont cette fois les personnes en situation de handicap auditif qui sont défavorisées. Un langage ou des structures complexes sont quant à elles des obstacles pour les personnes présentant des handicaps cognitifs. Les messages d’information et les contenus animés compliquent inutilement le shopping en ligne aux personnes présentant un déficit de l’attention.

Classement des sites les plus adaptés
Dans les dix premiers du classement général, on trouve cinq boutiques en ligne de l’administration publique et des entreprises fédérales. Ceci montre que la sensibilisation sur le sujet est plus présente au niveau de la Confédération et des services qui y sont reliés. Les prestataires du secteur privé figurant dans le top 10, tels que Swiss International Airlines, Nespresso, Airbnb et Ikea, sont notamment actifs dans des pays où des réglementations plus strictes en matière d’accessibilité en ligne s’appliquent et où il existe un risque de poursuites judiciaires ou d’amendes en cas de non-respect. En dehors des dix premiers, le tableau des résultats est mitigé et il n’est pas possible de faire des déclarations spécifiques à un secteur.

Mandant de l’étude
Cette étude suisse sur l’accessibilité a été conçue et réalisée par «Accès pour tous», le centre de compétences et de certification suisse en matière d’accessibilité numérique. Nous en sommes déjà à la cinquième étude suisse sur l’accessibilité. Les études représentent à chaque fois une analyse indépendante et fondée qui reflète l’état d’une sélection représentative et pertinente de sites Internet en ce qui concerne l’accessibilité en Suisse. «Accès pour tous» se distingue par le fait que plus de la moitié de ses experts de l’accessibilité disposent non seulement des connaissances spécialisées nécessaires, mais qu’ils sont aussi, en tant que personnes, en situation de handicap et donc confrontés quotidiennement aux obstacles éventuellement présents en ligne.

L’étude suisse sur l’accessibilité des boutiques en ligne ainsi qu’une infographie des résultats sont disponibles sur www.access-for-all.ch/ch/studie sous la forme d’un PDF accessible.

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag
Daily Newsletter