Actualité

SRG SSR crée une filiale pour la radio numérique

SRG SSR renforce son engagement en faveur de la radio numérique (DAB/DAB+). En décembre 2010, elle a créé la filiale «  Marketing and Consulting for Digital Broadcasting Technologies »  (MCDT SA). La nouvelle entreprise regroupe l’ensemble des activités  de promotion de la radio numérique jusqu’ici prises en charge au sein de la SSR et assure la mise en réseau des acteurs de la branche.

Le Conseil d’administration de la SSR a donné son feu vert à la  création de la nouvelle filiale en novembre 2010. Détenue à 100% par  Telvetia, une autre filiale de la SSR, MCDT SA a pour tâches de  développer, de financer et de réaliser des solutions de communication et de marketing innovantes pour la promotion de la radio numérique,  avec le concours des fabricants, des importateurs, des revendeurs et  des radios privées.

MCDT SA entend agir comme interface entre la SSR, le marché  business to business, les radios privées et les pays voisins. Ce rôle est d’autant plus important qu’en Allemagne, un groupe de diffuseurs  privés associés à Deutschlandradio et au câblo-opérateur Media  Broadcast a convenu, en décembre dernier, de mettre en place un
réseau national de radio numérique (DAB+). Une décision qui a valeur  de signal pour toute l’Europe. MCDT SA est également présente au sein du comité de pilotage du forum WorldDMB, créé par plus de 80  entreprises et organisations pour promouvoir la radio numérique à  l’échelle de la planète.

En Suisse, la couverture DAB est d’ores et déjà aussi bonne que  celle en OUC. Le marché de la radio numérique affiche un potentiel de croissance important : en l’espace de 4 ans, la vente d’appareils de  réception est passée en Suisse de 15 000 à près de 650 000 (hiver  2010). Cet essor est dû aux activités de promotion de la SSR, mais  aussi à la désactivation des émetteurs OC de Beromünster, du Monte  Ceneri (2008) et de Sottens (2010), dont les programmes sont  désormais relayés par voie terrestre en DAB/DAB+.

Pour la SSR, la promotion de la radio numérique est également intéressante du point de vue financier, le coût de diffusion d’un programme DAB+ atteignant à peine 15% de celui d’un signal OUC. De plus, s’agissant de la réception radio par voie terrestre, il n’y aura bientôt plus d’autre alternative aux OUC que le DAB.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag.ch
Daily Newsletter