Actualité

Swiss Radio Day : la fin de la FM ce sera bien pour le 31 décembre 2024!

Le Swiss Radio Day qui se tient ce 25 août est LE rendez-vous des professionnels de la branche. Faisant suite à la présentation des nouveaux locaux de SRF Radio et ceux du groupe CH Media qui rendent enfin possibles la convergence entre le son, l’image et de digital, Bernard Maissen, directeur de l’OFCOM, est venu mettre fin à un interminable débat : celui de l’arrêt de la FM.

Voici trois ans, l’annonce de la fin de cette distribution donnait comme date butoir : le premier janvier 2023, avec une bascule anticipée pour la SSR en août 2022. Mais la désunion de la branche et en particulier les inquiétudes des radios romandes face aux concurrences françaises, ont provoqué un report au 31 décembre 2024. Cette décision a été différemment vécue. De l’acceptation de principe au refus, il n’y a eu qu’un pas dont la principale raison mise en avant par les radios était la concurrence avec les marchés allemands et français, où le DAB+ est moins généralisé. Ces chaînes arrosent les régions frontalières suisses (overspilling) et y vendent de la pub. Et le débat reste vif, particulièrement en suisse romande….

 

Ce matin, Bernard Maissen a rappelé les règles fédérales avec une présentation au titre sans aucune équivoque : “Radio sans FM : who cares ?” Fin 2024 sera donc fin 2024 ! Et de préciser les faits suivant. En premier lieu, le public s’est numérisé. 77% des auditeurs en Suisse alémanique, 69% en Suisse romande et 68% au Tessin écoutent désormais la radio via des supports numériques (étude DigiMig) et le DAB+ s’est généralisé avec 6 millions de radios DAB+ vendues . “Il est clair que le basculement de toute la population n’attend plus que la FM soit fermée.”

Deuxième argument : la France comme l’Allemagne sont en train de rattraper leur retard et proposent de plus en plus de programmes et de chaînes compatibles avec cette technologie.L’argument d’une perte d’auditeurs semble de moins . Et de rappeler que ce n’est pas technique qui garantit le succès. Le public se fidélise au contenu. La couverture numérique étant désormais une réalité, tout un chacun, même s’il ne possède pas une radio DAB+,  peut suivre ses émissions préférées via le web ou des applications mobiles.

Enfin, ce responsable a rappelé que l’arrêt de la FM est contraignant pour la Confédération : “une prolongation des concessions au-delà de fin 2024 est légalement impossible. Tout dépassement de ce délais aurait pour conséquence des amendes et sanctions.” CQFD!

Que deviendront les fréquences FM ?
Elles pourront être utilisées pour des événements privés et limités dans le temps. En fonction de la législation actuelle, l’utilisation momentanée de cette fréquence ne devra pas impliquer une demande de concession.

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria" Réagissez à ce post en laissant vos commentaires ! Cominmag.ch c'est aussi Cominmag Live et en podcast

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag.ch
Daily Newsletter