Actualité

Swisscom et à la Fondation Beyeler proposent à un Suisse d’accrocher un Picasso dans un salon

À l’instar de l’artiste Picasso, l’action #myprivatepicasso proposée par la Fondation Beyeler et Swisscom est unique. Le chef d’œuvre Buste de femme au chapeau (Dora) de 1939 de la prestigieuse collection Beyeler sera prêté pour un jour à un foyer privé en Suisse, le 16 avril 2019. Qu’elles soient membres d’une famille nombreuse, d’une colocation d’étudiants ou célibataires, toutes les personnes résidant en Suisse ont la possibilité de déposer leur candidature pour cette action inédite du 19 mars au 1er avril. Un vote public et un jury composé de représentants de la Fondation Beyeler et de Swisscom décideront qui sera le bénéficiaire du prêt grâce à son idée originale.

Possible grâce à une mise en réseau sécurisée
La mise en réseau et le transfert sécurisé des données sensibles via le réseau Swisscom rendent possible le prêt d’un tableau aussi précieux à un foyer suisse ordinaire – en dehors du cadre d’un musée. Les experts en sécurité de Swisscom et de la Fondation Beyeler peuvent surveiller le tableau en permanence et obtenir les données environnementales importantes de ce dernier grâce à un cadre connecté. En vue de l’action #myprivatepicasso, Swisscom et la Fondation Beyeler ont développé pour le chef d’œuvre Buste de femme au chapeau (Dora) un cadre intelligent qui mesure notamment la température et l’humidité ambiantes, la position GPS du tableau, et déclenche une alarme en cas de mouvement interdit.

«Avec #myprivatepicasso, la Fondation Beyeler et Swisscom réunissent l’art et la technologie à travers une action inédite. Le meilleur réseau, un transfert sécurisé et un partenaire comme la Fondation Beyeler sont indispensables dans cette optique. Tout cela s’inscrit dans le cadre de notre vision d’utiliser simplement les opportunités de la mise en réseau. Swisscom investit chaque année 1,7 milliard de francs en Suisse dans l’extension de l’infrastructure et la sécurité pour offrir de telles possibilités», évoque Urs Schaeppi, CEO de Swisscom.

Tags

Victoria Marchand

"Signé Victoria", suivez les humeurs de la red' en chef de com.in... Et réagissez en y laissant vos commentaires !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer