Actualité

UBS, CS, Nestlé et Novartis parmi les employeurs les plus appréciés au monde

Avec le classement des «employeurs les plus attractifs au monde 2014» (WMAE), la société de conseil Universum présente la plus grande comparaison de l’attractivité des employeurs à l’échelle mondiale. Cette évaluation repose sur environ 200 000 voix provenant des 12 plus grandes économies nationales; elle montre certaines convergences, mais aussi des différences par rapport aux souhaits des jeunes talents suisses. Les entreprises suisses Nestlé, Credit Suisse, UBS et Novartis figurent, elles aussi, parmi les 50 employeurs les plus appréciés au monde.

Aux yeux des étudiants des 12 économies nationales les plus grandes à travers le monde, Google demeure l’employeur le plus attractif. En effet, pour la sixième année consécutive, Google est en tête du classement mondial des «employeurs les plus attractifs» réalisé par Universum. Si la plupart des entreprises les plus cotées au monde sont sises aux Etats-Unis, celles établies dans notre pays voisin, l’Allemagne, les suivent de très près. Du côté de la Suisse, Nestlé, Credit Suisse, UBS et Novartis se classent dans le Top 50.

Quelles sont les caractéristiques d’un employeur attractif?
Dans son sondage mené à l’échelle mondiale, Universum étudie aussi bien les qualités qui rendent un employeur attractif et qui sont primordiales en vue d’une postulation, que les objectifs de carrière à long terme des étudiants. Ces caractéristiques divergent considérablement d’un pays à l’autre. Alors qu’en Allemagne, les étudiants en sciences économiques apprécient davantage un bon salaire de base, des perspectives de revenu élevé et une ambiance de travail agréable, aux Etats-Unis, les possibilités d’évolution, la formation professionnelle et le respect à l’égard des collaborateurs passent en premier. En Suisse, les étudiants en sciences économiques souhaitent être encouragés par leurs dirigeants et accordent beaucoup d’importance à une activité exigeante dans un cadre créatif et dynamique. «Le niveau des salaires en Suisse s’avère relativement élevé par rapport à celui de nos voisins européens. De ce fait, un salaire de base intéressant et des perspectives salariales sont, certes, des critères importants dans le choix d’un employeur dans notre pays, néanmoins les entreprises les plus cotées sont celles qui ont encore davantage à offrir», explique Yves Schneuwly, directeur d’Universum Suisse. L’équilibre entre travail et vie privée, «Work-Life-Balance», ainsi que la sécurité de l’emploi sont les principaux objectifs de carrière à long terme tant pour les étudiants en sciences économiques que pour les étudiants en ingénierie/IT dans le monde entier.

La génération dite Y recherche un cadre professionnel créatif et dynamique
Un cadre professionnel créatif et dynamique devient un critère toujours plus important pour les étudiants des quatre coins du monde. Tant et si bien qu’aux yeux des étudiants en ingénierie, ce critère passe avant tous les autres, même avant la formation professionnelle et le développement personnel, la sécurité de l’emploi et les perspectives d’un salaire élevé. Les étudiants en sciences économiques attachent eux aussi une grande importance à un cadre professionnel créatif et dynamique, aspect qui figure à la quatrième place des critères d’attractivité. De ce point de vue, les entreprises de création et développement de logiciels possèdent de réels atouts. Dans 6 des 12 plus grandes économies nationales prises en compte pour l’enquête, les étudiants élèvent Google au rang d’employeur le plus attractif. Dans 4 autres pays, Google occupe le deuxième rang.

Audit, conseil en gestion et professions bancaires ont la cote
Au cours des trois dernières années, les entreprises de conseil et les audits tout comme les sociétés de finance ont gagné du terrain auprès des étudiants en sciences économiques et en ingénierie. Les jeunes économistes apprécient notamment les quatre grands cabinets d’audit et les grandes banques «globales». EY, PwC et KPMG se talonnent et occupent les deuxième, troisième et quatrième rangs. Le Credit Suisse a grimpé de la 36e à la 32e place et UBS, de la 40e à la 39e place. Les entreprises de conseil en gestion et en stratégie ont le vent en poupe: McKinsey & Company a gagné un rang et occupe désormais la 11e place; pour sa part BCG (The Boston Consulting Group), 13e rang, est remonté de trois échelons.

Des entreprises suisses parmi les «World’s Most Attractive Employers»
Nestlé, Credit Suisse et UBS sont autant de multinationales fondées en Suisse qui comptent cette année parmi les employeurs les plus appréciés au monde. Même si au classement mondial, elles n’ont pas obtenu un aussi bon résultat qu’au Swiss Student Survey, elles sont toutes parvenues à grignoter quelques rangs par rapport à l’an dernier: Nestlé est passée de 25e à 20e, Credit Suisse a gagné 4 rangs, de 36 à 32, et UBS s’est hissée de la 41e à la 40e place. Par ailleurs, sortie 48e, Novartis peut désormais se targuer d’une place dans le Top 50 mondial des étudiants en ingénierie. Nestlé est l’unique groupe à avoir perdu une dizaine de places, passant de 19e à 31e au classement mondial des étudiants en ingénierie.

Top 10 des employeurs les plus attractifs selon l’opinion de plus de 200 000 étudiants (par comparaison avec 2013):

Swiss Top 10 – sciences économiques
1. Google (2)
2. Nestlé (1)
3. UBS (3)
4. Credit Suisse (4)
5. PwC (7)
6. Swatch Group (6)
7. LVMH (11)
8. McKinsey & Company (8)
9. L’Oréal (9)
10. SWISS (13)

Swiss Top 10 – ingénieries (sans technologies de l’information)
1. ABB (1)
2. Google (4)
3. SBB CFF FFS (3)
4. CERN (6)
5. Siemens (2)
6. Alstom (5)
7. Nestlé (10)
8. Bombardier (8)
9. RUAG (9)
10. Novartis (9)

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Rester informé

cominmag
Daily Newsletter